Retraite

Les conséquences de la hausse du Smic sur votre retraite en 2024

Les conséquences de la hausse du Smic sur votre retraite en 2024

La hausse du Smic aura un impact sur la retraite en 2024. Les conséquences affectent plusieurs catégories de salariés, mais de manière différente. Explications dans cet article.

Hausse du smic et validation du trimestre de retraite

Le Smic et la validation du trimestre de retraite sont complémentaires. En effet, pour valider votre durée de travail pour la pension de retraite et la durée d’assurance, vous devez percevoir une somme équivalente à 150 fois celle du Smic.

Ainsi, si l’un est revu à la hausse, l’autre suit le même chemin. Il convient toutefois de rappeler que le salaire minimum a bondi de 1,13% en janvier. Il s’élève donc à 1 766,92 € bruts par mois, soit 11,65 € bruts de l’heure.

En somme, depuis 2023, l’augmentation du Smic équivaut à 3,37%. Une mauvaise nouvelle pour les retraités.

Validation de 1 à 4 trimestres en 2024 : le montant de salaire requis pour les salariés

Selon les catégories des travailleurs, le calcul est différent. Pour les salariés, si vous souhaitez valider un trimestre, il vous faudra atteindre 1 747,50€ contre 1690,50 € en 2023. Pour la validation de deux trimestres, en revanche, il est nécessaire de remplir les 3 495 € et les 5 242,50 € pour trois trimestres.

➡️ À lire aussi :   Chômage : pourquoi ce sont les séniors qui sont dans le viseur ?

Si vous devez encore valider 4 trimestres, la somme requise s’élève à 6 990 € alors qu’elle était à 6 772 l’année précédente avec plus précisément une hausse de 228 €.

Il est important de souligner que cette hausse n’a aucun impact pour les salariés au Smic. Les étudiants ou ceux qui travaillent à temps partiel seront les plus affectés. Ils seront contraints de travailler plus pour remplir leur trimestre.

Les salariés très bien payés, quant à eux, s’en sortent plutôt bien. Il leur faut généralement un à deux mois de travail pour la validation de leurs 4 trimestres.

Quid des travailleurs indépendants ?

Pour les travailleurs indépendants, le système de validation de retraite est différent de celui des salariés. En effet, pour valider un trimestre, il faut avoir le niveau de cotisation nécessaire qui bien évidemment est indexé selon l’évolution du Smic.

Par conséquent : Pour valider un trimestre, le montant est passé de 300 à 310 €, soit une hausse de 10 €. Pour deux trimestres, cependant, le niveau de la cotisation devrait être à 620 €, contre 600 € l’année précédente. Ce qui signifie qu’il y a eu un bond de 20 €.

Pour la validation de 3 trimestres, la somme s’élève à 931 € en 2024, mais elle était à 900 € en 2023. L’écart est de 31 €. Enfin, pour 4 trimestres, il faut remplir un montant de 1 241 €, contre 1 200 € en 2023.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.