Buzz

Le tri des poubelles change dès Janvier 2024, voici les nouvelles règles pour éviter l’amende !

Le tri des poubelles change dès Janvier 2024, voici les nouvelles règles pour éviter l'amende !

Le tri des poubelles permet de préserver les ressources naturelles. En effet, les déchets peuvent être transformés ou réemployés pour faire une économie non négligeable. Cela contribue également à la conservation de l’environnement. Dans tous les cas, le tri connaîtra un énorme changement dès le début de l’année 2024. Les nouvelles règles instaurées touchent principalement le tri des biodéchets. Il faudrait s’y aligner si vous voulez éviter de payer une amende. Focus !

Mise en place d’une poubelle spéciale

Lorsque vous triez les déchets, vous devez faire preuve de prudence. En effet, à compter du 1er janvier 2024, un nouveau bac de collecte spécialisé sera destiné à accueillir les déchets biodégradables.

Cela inclut le pain, les épluchures de légumes, les fleurs fanées, le marc de café, les croûtes de fromage, les produits laitiers, les sachets de thé, les aliments périmés sans emballage, les restes de repas (viande non incluse), ainsi que les déchets de jardin.

Si les déchets sont triés correctement, ils contribuent à la réduction de la production de gaz à effet de serre. Actuellement, de nombreux Français jettent encore 1 tiers de biodéchets dans une poubelle classique.

Lorsque les autres déchets et les biodéchets se tassent, ces derniers sont fermentés sans oxygène, créant ainsi des conditions favorables à l’émission de gaz comme le méthane dans l’atmosphère. Or, celui-ci peut être l’un des facteurs qui provoque le réchauffement global de la planète.

➡️ À lire aussi :   Un présentateur emblématique du JT de TF1 révèle son salaire, vous serez choqué !

Pour y remédier justement, le gouvernement veut inciter les foyers à trier les déchets en bonne et due forme. Une mesure qui, pour rappel, a déjà été approuvée dans le cadre de la loi anti-gaspillage en 2020.

Une amende à hauteur de 35 euros

Il est important de souligner d’abord que l’utilisation d’un composteur n’est pas obligatoire. De quoi ravir les consommateurs qui vivent dans un appartement ! En plus de profiter d’un gain de place, ces derniers n’auront plus à sortir régulièrement pour vider le compost.

Avec la mise en place de cette nouvelle règle, vous aurez une poubelle de plus à sortir. En effet, vous aurez d’autres options comme les bacs de compostage collectifs ou individuels et une collecte séparée sans compostage.

La collectivité peut aussi proposer d’autres solutions de compostage pour aider les habitants à s’adapter plus facilement au nouveau système de gestion des déchets. En cas de non-respect des nouvelles règles susmentionnées, les particuliers encourent une amende forfaitaire à hauteur de 35 euros.

Il pourrait toutefois y avoir une souplesse en cette année de transition, selon le gouvernement. À noter que pour ceux qui habitent dans des résidences gérées ou en copropriété, il faudrait avoir une approbation du conseil syndical pour installer un bac à compost. Un accord par mail peut aussi fonctionner.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.