Le système de santé français en faillite entre attentes interminables aux urgences et conditions alarmantes

Le système de santé français en faillite : entre attentes interminables aux urgences et conditions alarmantes

En France, le système de santé est en difficulté. Le manque de personnel dans les hôpitaux entraine des attentes interminables aux urgences. Le pays se trouve dans des conditions alarmantes. Mais, comment ce secteur est-il arrivé là ? Quels sont les différents facteurs qui ont provoqué cette situation ? Réponses dans cet article.

Pénurie flagrante des médecins en France

La France constitue en majorité une population vieillissante. De nos jours, les maladies chroniques augmentent à grande vitesse. Or, le nombre des médecins en formation actuelle est similaire à celui des années 1970.

Pire encore, de plus en plus d’étudiants en médecine préfèrent poursuivre leurs études à l’étranger compte tenu du système unique adopté aujourd’hui en France. Pour preuve, en 2022, près de 15 000 talents ont opté pour cette voie, dont 45% de dentistes. En Espagne, les amphis sont majoritairement remplis de Français.

Quid de la situation dans les établissements privés ?

Les politiques antérieures, et principalement celles menées par Marisol Touraine, ont optimisé la centralisation des services de santé autour de l’établissement public. La médecine en ville, elle, est défavorisée. Les tendances en matière de personnel ont également changé, puisque 30% des personnels dans les hôpitaux sont des non-soignants, contre 26% en Italie et 25% en Allemagne. Un phénomène qui peut occasionner la hausse des coûts.

➡️ À lire aussi :   Aides financières aux personnes âgées, vous y avez droit !

Le défi est donc de taille pour les établissements privés qui sont confrontés à des difficultés financières dues au sous-financement du gouvernement. En 2024, si l’hôpital public profite d’une augmentation de ressources à 4,3%, le secteur privé, quant à lui, les voit stagner à 0,3%. Une situation pouvant entrainer la cessation d’activité dans certains territoires.

Confiance rompue entre le gouvernement et les personnels

Il est vrai que le gouvernement a mis en place des dispositifs comme la diminution de remboursement de transports sanitaires ou des affectations de longue durée, pour améliorer le système de santé en France. Mais, les mesures prises restent des solutions à court terme, comme le confirment tous les acteurs de soin.

L’exécutif semble être critiqué justement pour avoir détruit la confiance avec les différents personnels soignants et principalement ceux qui s’occupent des personnes handicapées, les séniors et les individus dépendants.

La santé financière des privés pourrait se fragiliser davantage en raison de la hausse des coûts de l’électricité dans certaines maternités. Les coûts de la restauration et de la blanchisserie ont également grimpé à 15%. Les EHPAD, eux aussi, ne s’en sortent pas. La politique gouvernementale en matière de prise en charge des personnes âgées est pointée du doigt.

➡️ À lire aussi :   EHPAD : Comment l’État pourrait couvrir une partie de vos coûts d’hébergement ?

En somme, le système de santé français est au bord du gouffre. Mais, pour améliorer la situation, il est important d’assurer la coopération entre le public et le privé, et non le contraire.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles