Il n'est pas trop tard pour préparer votre retraite avec ce placement !

Le placement idéal pour préparer votre retraite ?

Personne ne vit éternellement. La jeunesse n’est qu’une étape de notre vie. Idem pour la vieillesse. Bien entendu, il est important de bien préparer sa retraite. Pour cela, la souscription de différents produits d’épargne s’impose. Il n’est pas trop tard pour préparer sa retraite même après 45 ans. Zoom sur le placement idéal pour les seniors.

L’assurance-vie, le placement idéal pour préparer sa retraite

Il est rare de nos jours de voir des jeunes actifs de 20 à 30 ans qui se soucient vraiment de leurs vieux jours. Fascinés par les nouvelles technologies, ils dépensent leur argent de manière irréfléchie. Bien entendu, tout le monde est déjà passé par cette étape de la vie. Ne vous inquiétez pas, des solutions d’épargne existent pour préparer votre retraite après 45 ans. L’assurance-vie demeure à ce jour le placement idéal pour les seniors.

L’assurance-vie, le placement idéal pour préparer sa retraite

La souscription d’un contrat d’assurance-vie répond à des objectifs précis :

  • La constitution (progressive) d’un capital
  • La transmission d’un patrimoine (via la clause bénéficiaire)

De plus, différents supports d’investissement sont accessibles au sein d’un contrat d’assurance-vie. Ils peuvent être scindés en deux grandes catégories :

  • Les fonds en euros (garantis)
    Les Unités de Comptes (UC).

Les UC sont plus risqués, certes, mais offrent de bien meilleure performance (environ 10 %). Elles exposent les épargnants à un risque de perte en capital. Le but étant de se constituer un capital qui sera converti en complément de revenus une fois l’âge de départ à la retraite atteint. Les seniors devront se tourner vers des supports moins risqués comme les fonds en euros à l’approche de la retraite (entre 62 à 65 ans). Autrement, la volatilité de vos placements en UC risque de changer la donne lors du dénouement de votre contrat.

➡️ À lire aussi :   Départ en retraite : Comment éviter le piège du blocage de votre PEE ?

Indéniablement, la fiscalité reste le point fort de l’assurance-vie. Elle s’avère particulièrement avantageuse, surtout si vous êtes détenteur d’un contrat multi-support. En continuant de l’alimenter avec des versements réguliers au-delà de 70 ans, vos plus-values sont exonérées d’impôt.

Autre placement gagnant : la pierre-papier (SCPI)

La pierre-papier reste un marché en pleine expansion. D’ailleurs, elle offre de réels avantages aux épargnants. Il y a notamment la possibilité d’investir dans l’immobilier professionnel avec un petit budget. Les SCPI (ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier) font partie des fonds immobiliers préférés des français. Elles appartiennent à la grande famille de la pierre-papier. Idem pour les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier). Bien entendu, ils sont peu rentables par rapport aux SCPI.

Notons que les SCPI font également parties de supports d’investissement accessibles via l’assurance-vie. Elles délivrent des rendements annuels oscillant entre 4 % et 7 %. C’est nettement supérieur à la rémunération des fonds en euros : environ 1,3 %. Même le Livret A n’arrive pas à la cheville des SCPI : 1 % (depuis le 1er février 2022).

Quoi qu’il en soit, le capital investi dans une ou plusieurs SCPI ne porte aucune garantie. Idem pour les rendements (distribués sous forme de dividendes). Malgré ces quelques inconvénients, les SCPI sont accessibles à partir de 200 € voire moins.

D’autres placements adaptés aux seniors

Les étudiants ne sont pas les seuls à détenir des parts de SCPI dans leur portefeuille d’investissement. Les seniors sont également inscrits dans la liste des associés éligibles. Il faut juste retenir que le risque de perte en capital est omniprésent. Pour réduire ce risque, diversifiez votre portefeuille de SCPI en y intégrant différentes typologies (diversifiées, spécialisées, bureaux, commerces, etc.).

➡️ À lire aussi :   Investir en SCPI pour se préparer des revenus complémentaires à la retraite

Parmi les placements adaptés aux seniors, citons aussi le démembrement de propriété. Il ne s’agit pas d’un produit d’épargne ni d’un dispositif de défiscalisation à l’instar de la Loi Pinel.

D’autres placements adaptés aux seniors

On parle ici d’un montage patrimonial consistant à scinder la pleine-propriété d’un bien en deux : la nue-propriété et l’usufruit. Deux scénarios sont possibles :

  • Vous donnez temporairement la nue-propriété du bien à vos enfants (ou petits-enfants), et vous conservez l’usufruit (démembrement temporaire). Vous percevez ainsi des revenus locatifs jusqu’à l’extinction du contrat de démembrement. Des revenus complémentaires utiles pour vos vieux jours.
  • Vous conservez l’usufruit du bien jusqu’à votre décès, et vous donnez la nue-propriété à vos enfants (démembrement viager). La reconstitution de la pleine-propriété est impossible tant que vous êtes encore vivant. Durant toute la période de démembrement, vous touchez des revenus locatifs.
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles