Le PER, nouveau plan d'épargne retraite continue de séduire les Français

Le PER, nouveau plan d’épargne retraite continue de séduire les Français

Depuis le 1er octobre 2019, les Français peuvent accéder au nouveau plan d’épargne retraite : le PER. Dédié à la préparation de la retraite, il prend différentes formes (1 PER individuel, 2 PER d’entreprise). Dans tous les cas, l’ouverture du PER est possible à 18 ans.

 

Les chiffres clés du PER sont toujours éloquents !

Lancé il y a plus de 2 ans, le PER est l’un des principaux placements en France. Les chiffres dévoilés par France Assureurs sont éloquents : 1,4 millions assurés portant les encours à 18 milliards d’euros fin mars 2021. Fin avril 2022, l’encours du PER est encore monté à 39 milliards d’euros, contre 37,8 milliards d’euros en mars dernier.

Toujours selon les chiffres de la Fédération Française de l’assurance, le nombre total d’assurés en PER a dépassé les 3,2 millions en avril 2022, contre environ 3 millions en mars et février.

Si le PER séduit un grand nombre de français, c’est surtout grâce aux changements apportés par la loi Pacte. Elle permet en effet aux épargnants de sortir en capital et de transférer facilement leurs contrats.

Le nombre de nouveaux PER progresse à 108 800 fin avril 2022, contre 62 400 fin mars et 65 000 fin février. Des chiffres positifs qui s’expliquent notamment par l’adoption massive du PER et par le transfert des anciens plans.

➡️ À lire aussi :   La banque en ligne est-elle adaptée aux seniors ?

Le PER est souvent comparé à l’assurance-vie, le soi-disant placement préféré des français. Les deux produits présentent en effet des points communs notables comme la possibilité d’investir dans différents supports : fonds en euros (garanti), fonds actions ou obligataires, etc.

Y a-t-il des frais rattachés au PER ?

À l’évidence, le PER comporte des frais de versement. Ils ne sont pas fixes. Les tarifs varient d’un établissement à l’autre. En moyenne, les frais de versement d’un PER oscillent entre 2,5 % et 5 %.

Bien entendu, d’autres frais sont rattachés à un PER individuel, en plus des frais de versement :

  • Frais de gestion des fonds en euros (0,87 %)
  • Frais de gestion des supports unité de compte (0,85 %)
    Frais d’arbitrage (0,72 %)
  • Frais de transfert (limités à 1 % non applicables au bout de 5 ans)

Il est vivement conseillé de faire jouer la concurrence pour trouver le PER adapté à ses besoins. Normalement, les frais de versement devraient être clairement indiqués par l’établissement commercialisant le PER.

Notons que les cotisations des PER ont bien progressé fin avril 2022 : 588 M€, contre 513 M€ fin mars.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles