Fiscalité

Le nouveau barème de l’impôt pour 2024 est en ligne et il ne fait pas plaisir

Le nouveau barème de l’impôt pour 2024 est en ligne et il ne fait pas plaisir

L’impôt sur le revenu connaîtra une revalorisation pour l’année 2024 afin de s’aligner au niveau d’inflation. Chaque tranche subira une augmentation. Évidemment, ce changement aura des impacts sur la majorité des contribuables.

Indexation du nouveau barème sur l’inflation

Déjà au mois de septembre 2023, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait fait savoir que le barème de l’impôt sur le revenu sera indexé en fonction de l’inflation. Cette annonce se concrétise à présent via la loi de finances 2024.

Cela dit, une revalorisation à l’échelle de 4,8 % est prévue. Face à cette réévaluation, il y aurait plus de 300 000 Français qui sont devenus imposables alors qu’ils n’étaient pas concernés en 2023. Pour l’État, il s’agit d’une stratégie permettant de soutenir les finances publiques.

Voici le taux d’imposition qui s’applique aux revenus déclarés pendant l’année 2023 par tranches :

  • Jusqu’à 11 294 euros : 0 %
  • 11 295 à 28 797 : 11 %
  • 28 798 à 82 341 euros : 30 %
  • 82 342 à 177 106 euros : 41 %
  • Plus de 177 106 euros : 45 %

Méthode de calcul de l’impôt sur le revenu

Pour connaître le montant, il faut suivre plusieurs étapes :

  • Tout d’abord, le revenu net imposable doit être divisé par le nombre de parts du quotient familial.
  • Après cela, il faudra appliquer le barème progressif qui correspond à l’année fiscale. Puis, le résultat devrait être multiplié par le nombre de parts du quotient familial.
  • Le chiffre obtenu représente le montant dû par le contribuable.

Les différents cas de figure

La revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu a des conséquences sur les contribuables, celle-ci dépend de la situation de chacun. Concernant le seuil de revenu à percevoir pour ne pas être taxable, il doit être à 11 294 euros par an au maximum pour un célibataire contre 22 588 euros pour un couple.

➡️ À lire aussi :   Fiscalité : Quel produit choisir pour une bonne défiscalisation ?

Lorsque le montant du salaire d’un travailleur est resté stable entre 2023 et 2024, la somme à payer est plus faible par rapport à l’année dernière.

En effet, une part importante du revenu sera imposé aux tranches les plus basses. Pour en bénéficier, il faut que la situation patrimoniale et familiale n’ait pas changé durant cette période.

Quand le salaire a subi une baisse entre 2023 à 2024, la somme dûe est moins élevée en comparaison avec l’année 2023. Par contre, lorsque la rémunération a connu une hausse au même niveau que l’inflation, soit près 4,8 %, le montant est relativement le même qu’en 2023.

À quelle date faut-il payer les impôts en 2024 ?

Les déclarations des revenus devraient être disponibles dès le 13 avril 2024 sur le site « impots.gouv.fr », quant aux échéances elles varient comme suit : La déclaration sur papier devra être envoyée entre le 6 au 25 avril, il faudra penser à la renvoyer au plus tard le 22 mai 2024.

Quant au dépôt en ligne, il est prévu :

  • Jusqu’au 25 mai pour les départements 1 à 19,
  • Jusqu’au 1er juin pour les départements entre 20 à 54
  • Jusqu’au 8 juin pour les 55 à 976.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.