Santé & Bien être

Le froid est-il vraiment responsable de nos rhumes hivernaux ? Point santé !

Le froid est-il vraiment responsable de nos rhumes hivernaux  Point santé !

Pendant la période hivernale, les rhumes sont beaucoup plus fréquents, ce qui laisse penser que c’est le froid qui en est la cause. Pourtant, il semblerait qu’il s’agisse tout simplement d’une idée reçue, on vous explique tout maintenant !

Le « coup de froid » ne rend pas malade

Le mois de décembre est connu par la baisse des températures. On remarque également que le nombre de personnes qui consultent pour un rhum augmente sensiblement à cette période et durant l’hiver. Ainsi, les patients pensent souvent que c’est à cause du froid qu’ils sont malades. Pourtant, les médecins affirment clairement que c’est l’infection causée par un virus qui provoque le rhume, mais non pas la météo.

Cependant, il favorise le développement de certaines affections qui sont souvent associées à l’hiver. Notamment, l’angine, la rhino-pharyngite, la bronchiolite, la grippe et évidemment le rhum. En réalité, le froid entraîne l’irritation de la muqueuse respiratoire, pourtant celle-ci constitue une barrière naturelle contre les infections. Dans ce cas, elle perd en efficacité contre les virus et les bactéries. Par ailleurs, le corps n’est pas capable de se réguler face aux chutes de température. Cela dit, le froid diminue considérablement les défenses immunitaires.

Les virus se développent bien dans le froid

Les études effectuées par les scientifiques ont également permis de démontrer que les virus circulent beaucoup plus pendant la période hivernale. Ceci peut s’expliquer par le fait que durant cette période, la plupart d’entre nous restent à l’intérieur, souvent dans les espaces clos. Évidemment, cette situation renforce la transmission des virus surtout lorsqu’il y a une personne malade qui se trouve dans la pièce confinée et parfois mal ventilée. Toutefois, les scientifiques n’arrivent pas encore à avancer des thèses plus concernant le caractère saisonnier des virus.

➡️ À lire aussi :   Canicule : Voici comment faire face à la chaleur quand on est senior !

Mais alors, est-ce que le fait d’attraper des rhumes en hiver est une simple coïncidence entre les différents facteurs en jeu ? Il semblerait que ce ne soit pas le cas d’après les avis des chercheurs suédois de l’université de Gothenburg. Selon leur observation, ces affections apparaissent souvent suite à une période d’exposition au froid et sec. Cela dit, quand l’air ambiant est asséché, ceci favorise davantage les mouvements viraux, donc la transmission du rhum, de la grippe, etc.

En outre, il faut rappeler que les virus sont présentes partout, toute l’année. Il y en a qui sont dans l’air et d’autres sur les objets du quotidien. Par contre, certains d’entre eux, notamment le virus de la grippe se développe dans des conditions environnementales spécifiques.

Le froid a une part de responsabilité

En faisant le point sur les différentes études effectuées depuis plusieurs années, il est possible d’affirmer que le froid est impliqué indirectement à ces rhumes hivernaux.

Lors des chutes de température, il est plus facile pour les virus de pénétrer dans l’organisme. Par ailleurs, l’air est souvent plus sec durant cette période, ceci entraîne l’assèchement de la muqueuse respiratoire, par conséquent elle est beaucoup plus sensible au virus.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.