L'assurance-vie perd son attrait

L’assurance-vie perd son attrait : un choix de plus en plus fréquent chez les épargnants français

La collecte de l’assurance-vie a connu des hauts et des bas depuis le début de l’année 2023. En septembre, les chiffres communiqués par la FFA sont plus ou moins négatifs. Zoom !

L’assurance-vie enregistre encore une décollecte en septembre

Selon la Fédération France Assureurs (FFA), l’assurance-vie a enregistré une décollecte de 345 millions d’euros en septembre dernier. Elle s’inscrit sur une tendance globalement baissière pour le quatrième mois consécutif. Toujours selon France Assureurs, le contexte économique actuel reste défavorable à l’épargne dans une optique de long terme.

L’assurance-vie a commencé l’année 2023 avec une collecte nettement positive : 14,1 Md€. La donne a changé depuis juin. En effet, les derniers mois ont été marqués par une collecte négative pour l’assurance-vie. Néanmoins, la FFA signale une légère hausse du volume de cotisations (+1 %) en septembre par rapport à 2022 sur la même période : 10,8 Md€.

Depuis le début de l’année, les épargnants ont cotisé 113,2 Md€, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période en 2022. En septembre, la FFA chiffre les cotisations sur les supports unités de compte à environ 11,2 Md€, soit une revalorisation de 6 %, contre 4 % pour les autres supports. Depuis le début de l’année, la part des UC dans la collecte s’est stabilisée à 40 %. C’est un taux similaire à celui de 2022.

➡️ À lire aussi :   Assurance vie et seniors : voici les pièges à éviter

L’incertitude plane toujours sur le marché français de l’assurance-vie. D’après Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, certains indicateurs économiques montrent l’incertitude économique actuelle ainsi qu’un climat moins favorable à l’épargne financière de long terme. Le dirigeant de la FFA a également ajouté que la morosité économique pèse sur notre épargne.

Le seuil symbolique des 100 milliards d’euros de cotisations a été franchi sur les 8 premiers mois de l’année

Selon les chiffres de la FFA, sur les 8 premiers mois de l’année, les cotisations de l’assurance-vie ont franchi le seul symbolique des 102,4 Md€. C’est un nouveau record ! La collecte nette est ainsi restée positive sur 8 mois : +1,7 Md€.

Accessoirement, l’assurance-vie intègre de la pierre-papier, des UC immobilières (SCPI, SCI, etc.). Malgré cela, la crise immobilière, qui sévit actuellement, n’affecte pas beaucoup ce placement. Les supports pierre-papier ne représentent qu’une fraction limitée des UC (environ 10 %), selon le DG de France Assureurs. En revanche, le durcissement des conditions d’emprunt peut impacter négativement l’assurance-vie. C’est un scénario fort probable surtout si un apport personnel plus conséquent est exigé.

De son côté, le nouveau PER se démarque avec une collecte nette de +554 millions d’euros en septembre, contre 682 millions d’euros en août. Depuis le début de l’année, elle s’établit à plus de 4,3 Md€. Le Plan Epargne Retraite confirme ainsi son attractivité. Placé au cœur de la loi PACTE de 2019, ce dernier comptait déjà 5,2 millions de titulaires fin septembre. L’encours du PER avoisine aujourd’hui les 68,8 milliards d’euros.

➡️ À lire aussi :   Mutuelle santé pour seniors : astuces pour obtenir le meilleur prix et meilleures garanties
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles