AAH

L’Allocation adultes handicapés (AAH) est-elle imposable ?

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une prestation sociale versée en France pour soutenir les personnes en situation de handicap. Elle vise à garantir un revenu minimum aux bénéficiaires et à favoriser leur autonomie financière. Cependant, de nombreuses personnes se questionnent sur le régime fiscal applicable à l’AAH. Il est donc nécessaire de se pencher sur la question en analysant les dispositions légales en vigueur.

Les caractéristiques de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une prestation sociale. Elle est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole) aux personnes en situation de handicap. Elle vise à garantir un revenu minimum aux adultes handicapés pour leur permettre de subvenir à leurs besoins essentiels. Le montant de l’AAH varie en fonction de la situation personnelle et financière du bénéficiaire, ainsi que de son taux d’incapacité.

Pour bénéficier de l’AAH, il faut remplir certaines conditions, notamment résider en France de manière stable et régulière, être âgé d’au moins 20 ans et présenter un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 % ou compris entre 50 % et 79 % avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi. Le bénéficiaire ne doit pas percevoir de revenus ou de ressources dépassant un plafond fixé par la réglementation.

➡️ À lire aussi :   Quel type de véhicule est le mieux adapté aux séniors ? (Ce n’est pas celui auquel vous pensez !)

L’imposition de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est, en principe, considérée comme un revenu de remplacement. Cependant, le législateur a prévu une mesure d’exonération fiscale pour cette assistance financière. En effet, cette dernière est donc fiscalement non imposable. Pas besoin donc de l’intégrer dans ses déclarations de revenus.

Il est important de noter que les autres prestations sociales liées au handicap, telles que la prestation de compensation du handicap (PCH) ou l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et les rentes d’accident du travail ou de maladies professionnelles, sont également exonérées d’impôt sur le revenu.

Des abattements pour le handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’abattements sur leur revenu imposable en remplissant certains critères tels que le statut de bénéficiaire d’une pension militaire d’invalidité de 40 % ou plus, titulaire d’une pension d’invalidité pour accident du travail d’au moins 40 %, ou possédant une carte mobilité inclusion mentionnant une incapacité d’au moins 80 %. Le montant de l’abattement dépend du revenu net global du foyer fiscal. De quoi soulager la charge fiscale des personnes en situation de handicap et améliorer leur pouvoir d’achat.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles