Maprimeadapt

L’aide MaPrimeAdapt’ financera des travaux de logement pour les personnes âgées dès 2024

Vous voulez savoir si vous êtes concerné par l’aide MaPrimeAdapt’ ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas arrivé ici par hasard. Dans cet article, vous allez découvrir tous les points essentiels à retenir sur cette aide : son principe de fonctionnement, les critères d’éligibilité, les travaux pouvant être financés.

MaPrimeAdapt’ : de quoi parle-t-on exactement ?

MaPrimeAdapt’ s’apparente à une aide financière à destination des personnes âgées en France. Versée par l’agence nationale de l’habitat (ANAH), elle concerne également les personnes en situation de mobilité réduite ou de handicap. Il s’agit techniquement d’une subvention pour aménager l’habitat au vieillissement prévue pour 2024.

Le dispositif MaPrimeAdapt’ entrera en vigueur dès le 1er janvier 2024. Il a été instauré dans un but précis : financer l’adaptation du logement au vieillissement. Cette aide financière de l’ANAH permettra de pallier la perte d’autonomie des personnes âgées.

Le dispositif MaPrimeAdapt’ vient remplacer d’autres aides de l’ANAH en les regroupant en une solution unique. En tête de liste figurent notamment les programmes suivants :

  • Habiter Facile
  • Habitat cadre de vie

MaPrimeAdapt’ va également réunir les aides d’Action Logement ainsi que le crédit d’impôt autonomie. Cette aide financière est 100 % cumulable avec l’APA, la TVA à taux réduit (5,5 % et 10 %), la PCH et d’autres dispositifs. Notons que pour toute démarche effectuée en 2023, l’aide Habiter Facile reste effective.

➡️ À lire aussi :   Votre commune peut-elle vous contraindre à tondre votre gazon ?

Zoom sur les principaux critères d’éligibilité à MaPrimeAdapt’

Pour bénéficier de l’aide MaPrimeAdapt’, vous devez remplir un certain nombre de conditions :

  • Être âgé d’au moins 70 ans.
  • Être propriétaire d’un logement pouvant faire l’objet de travaux d’adaptation.
  • Avoir des revenus modestes n’excédant pas 25 000 €.
  • Vous ou un membre de votre foyer a un taux d’incapacité supérieure à 50 % ou bénéficie de la prestation de compensation du handicap (PCH)

Même un propriétaire bailleur peut bénéficier de l’aide MaPrimeAdapt’. Dans ce cas, le logement doit avoir plus de 15 ans à la date à laquelle la demande a été validée. Le propriétaire bailleur devra également se justifier d’un revenu classé dans la catégorie « ressources modestes » ou « très modestes ».

Quels sont les travaux financés par l’aide MaPrimeAdapt’ ?

Différents travaux d’adaptation sont financés par l’aide MaPrimeAdapt’. En voici quelques exemples :

  • Accessibilité des pièces aux fauteuils roulants
  • Pose de la téléassistance
  • Installation d’une douche à l’italienne avec un revêtement de sol antidérapant
  • Pose de lavabo pour personnes à mobilité réduite
  • Installation d’un monte-escalier (ou une rampe d’accès)
  • Agrandissement des portes et des ouvertures
  • Pose de chemins éclairés
  • Protection des portes et des murs
  • Transformation d’une baignoire en baignoire à porte

MaPrimeAdapt’ finance ses travaux dans l’objectif de supprimer les risques de chute et d’accidents domestiques. Elle entre dans le cadre du plan anti-chute national et triennal annoncé par l’Etat.

➡️ À lire aussi :   EHPAD en crise : voici les nouvelles mesures du gouvernement

Environ 500 000 personnes et près de 680 000 habitations en France sont concernés par l’aide MaPrimeAdapt’. Il vise ainsi à adapter environ 70 000 logements à horizon 2032.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles