Consommation & Vie quotidienne

L’aide de l’État Ma Prime Rénov’ va encore évoluer à partir de janvier : quelles nouveautés ?

L’aide de l’État Ma Prime Rénov' va encore évoluer à partir de janvier quelles nouveautés

Ça fait déjà 3 ans environ que le dispositif Ma Prime Rénov’ existe. C’est l’une des aides les plus attendues pour 2024. Vous l’aurez compris, elle sera encore d’actualité l’an prochain avec quelques nouveautés.

Petit rappel sur les deux formes distinctives de Ma Prime Rénov’

Instaurée en 2020, Ma Prime Rénov’ n’est pas encore tombé dans l’oubli. Au contraire, elle continue de gagner de la notoriété. D’autant que ce dispositif constitue un enjeu majeur de développement durable. En effet, cette aide d’Etat est dédiée à la rénovation énergétique des habitations.

Le dispositif Ma Prime Rénov’ a changé au fil des années avant d’atteindre sa forme actuelle. En 2024, des nouveautés sont au programme. Cette aide sera divisée en deux catégories bien distinctes :

  • Ma Prime Rénov’ Décarbonation
  • Ma Prime Rénov’ Travaux d’ampleur

Dans la première catégorie, le coût d’installation de nouveaux systèmes de chauffage sera pris en charge. Il peut s’agir de pompes à chaleur ou de production d’eau chaude décarbonés. Afin de prétendre à cette aide, il faudra nécessairement se munir d’un DPE daté d’après le 1er janvier 2018. Le dispositif servira à financer l’isolation thermique du logement couplée avec l’installation d’un système de chauffage neuf.

De son côté, Ma Prime Rénov’ Travaux d’ampleur couvre les travaux de rénovation énergétique de grande envergure. L’aide sera octroyée, à condition que ces travaux permettent de pousser d’au moins 2 classes la note DPE. De fait, il faudra réaliser au moins deux améliorations énergétiques au sein de son logement. Le remplacement du système de chauffage au fioul par un système plus respectueux de l’environnement peut aussi ouvrir droit à cette aide.

Zoom sur les montants de Ma Prime Rénov’ en 2024

En 2024, d’autres travaux seront pris en charge par Ma Prime Rénov’. En voici quelques exemples d’installations éligibles : la pompe à chaleur réversible et les protections solaires sur les vitres. Pour accéder à cette aide, le recours à une structure indépendante labellisée Mon Accompagnateur Rénov’ est obligatoire.

➡️ À lire aussi :   L'hiver, une saison idéale pour les travaux d'isolation intérieure ?

A l’évidence, les montants du dispositif Ma Prime Rénov’ vont évoluer en 2024. Variables, ils sont fixés en fonction des installations éligibles. Une hausse de près de 1 000 € supplémentaires est prévue pour les pompes à chaleurs.

Le montant de cette aide d’Etat pourrait atteindre les 5 000 € pour les foyers les plus modestes. Les ménages modestes, quant à eux, bénéficieront jusqu’à 4 000 € de subvention. Elle pourrait monter jusqu’à 3 000 € pour les autres.

Les subventions dédiées aux pompes à chaleur géothermiques devraient progresser de 2 000 €. Si vous envisagez d’effectuer de grands travaux dans votre logement, vous pouvez bénéficier d’une aide allant jusqu’à 90 % du coût total des travaux, sur la base d’une assiette de dépenses plafonnées à 70 000 € HT. Pour y prétendre, vous devez appartenir à la catégorie des ménages très modestes.

Quoi qu’il en soit, certaines aides devraient baisser en 2024. C’est notamment le cas des subventions dédiées au chauffage au bois, -30 % à partir du 1er avril prochain. Ma Prime Rénov’ Décarbonation sera supprimé pour les logements qualifiés de « passoire thermique » à compter du 1er juillet 2024.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.