Immobilier

La SCPI en difficulté avec un marché immobilier en berne, faut-il désinvestir ou investir ?

La SCPI en difficulté avec un marché immobilier en berne, faut-il désinvestir ou investir

Depuis plusieurs mois, le marché immobilier est en crise en raison de la hausse des taux d’intérêt, de la diminution des transactions et de la chute de prix dans certaines villes en France. Une circonstance qui impacte également la SCPI ou la société civile de placement immobilier. D’ailleurs, de nouvelles baisses de parts sont prévues. Alors, faut-il désinvestir ou investir ? Détails dans cet article.

SCPI : la crise immobilière affecte grandement les parts constituées de bureaux

Il convient de rappeler que la SCPI se divise en deux catégories, l’ancienne SCPI qui est constituée majoritairement de bureaux. La jeune SCPI mise en avant généralement par des nouvelles sociétés de gestion, quant à elle, adopte une stratégie d’acquisition rattachée à la transition énergétique.

Si ce véhicule récent s’en sort très bien face à la crise immobilière, les anciennes SCPI en souffrent. Effectivement, depuis le début de l’année, certaines d’entre elles sont contraintes de réduire la valeur de leurs parts.

La hausse des taux de crédit en est la principale raison. En Île-de-France, par exemple, les signaux d’alerte s’intensifient davantage. Avec la faiblesse de la croissance économique, les entreprises pourront s’orienter un peu plus vers des bureaux plus petits et plus énergétiques ou dans certains cas procéder à la renégociation de leurs baux commerciaux.

➡️ À lire aussi :   Malgré la crise, les prix immobiliers grimpent contre toute attente dans ces villes

De nombreuses SCPI dites historiques commencent également à avoir de sérieux problèmes de liquidités en raison de la vente massive effectuée par certains conseillers de gestion.

SCPI en difficulté : faut-il profiter de cette situation pour y investir ?

La situation inquiète de nombreux investisseurs, ce qui est une réaction tout à fait normale. En revanche, il est important de souligner que la SCPI est un investissement sur le long terme.

Ainsi, la baisse de la valeur des parts n’est pas le seul facteur à prendre en compte avant d’acheter ou de vendre une part. En effet, l’épargnant doit aussi se pencher davantage sur les rendements et la distribution de dividendes réguliers.

Mais pas seulement ! Il faudrait également choisir le bon moment pour investir au sein d’une SCPI. De ce fait, vous pourrez profiter d’un rendement plus élevé, soit à hauteur de 6% en 2024.

Pour aller à contre-courant de cette crise immobilière, certaines SCPI bancaires seraient prêtes à transformer leur SCPI à capital variable par une SCPI à capital fixe. Ce serait la solution pour remédier à la hausse des demandes de retrait.

 

Faire face au marché immobilier en berne est de loin un jeu d’enfant. Afin de compenser leurs besoins de capitaux, certains investisseurs optent souvent pour une solution de facilité : la vente de leurs parts. Or, si vous voulez diversifier davantage votre patrimoine, il est recommandé de faire preuve de patience jusqu’à ce que les taux rebaissent.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.