Retraite

La retraite additionnelle de la fonction publique : des avantages considérables !

La retraite additionnelle de la fonction publique des avantages considérables !

Adressée aux magistrats de l’ordre judiciaire ainsi qu’aux employés de la fonction publique d’État, territoriale et hospitalière, la retraite de la fonction publique ou RAFP est basée sur les cotisations de l’employeur et des agents. En tant que retraite complémentaire, elle présente de multiples avantages considérables. Focus !

Tour d’horizon sur le fonctionnement de la RAFP

Lancée en 2005, la RAFP est un régime qui permet de compenser la retraite de base et complémentaire des fonctionnaires. Concrètement, elle vient en complément des pensions versées par la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales pour les agents de la fonction publique territoriale et hospitalière, ainsi que par le Service des retraites de l’État (SRE) destiné aux employés titulaires ou stagiaires de l’État.

Pour bénéficier de la RAFP, il faudra cotiser via des avantages en nature, des primes ou des indemnités, etc. Puis, les cotisations effectuées sont, chaque année, converties en points.

Quid du montant de la RAFP ?

Il convient de rappeler que tous les points accumulés tout au long de votre carrière seront convertis en pension au moment de votre départ à la retraite. Pour déterminer leur nombre, il suffit de diviser la somme totale des cotisations versées une année par la valeur d’acquisition du point de cette même période. Le montant de votre RAFP est obtenu en multipliant tous les points collectés par la valeur de service du point (fixée annuellement).

➡️ À lire aussi :   Avez-vous le droit de cumuler emploi et retraite avec la nouvelle réforme ?

Flexibilité de la modalité de versement

La modalité de versement de la retraite additionnelle varie selon le nombre de points acquis. Elle peut être sous la forme de :

  • Capital pour moins de 4600 points
  • Capital fractionné, réparti en 15 mensualités entre 4600 et 5124 points
  • Rente viagère mensuelle si vous disposez de plus de 5125 points.

La RAFP : une source de revenus supplémentaires pour les bénéficiaires

Cette pension complémentaire apporte une source supplémentaire de revenus aux retraités et leur permet de joindre les deux bouts. Outre les avantages financiers, la RAFP joue un rôle fondamental. En cas de décès du fonctionnaire, la pension peut être reversée à son conjoint survivant, sous réserve du respect de certaines conditions spécifiques, après un divorce ou de séparation de corps. Cet avantage disparaît si les époux vivent en couple avec un tiers.

Les conditions d’éligibilité à la RAFP

La RAFP est destinée aux fonctionnaires ayant atteint l’âge légal de départ à la retraite. Bien évidemment, cela varie selon la catégorie à laquelle vous appartenez et la date de naissance. Concernant les départs anticipés en raison d’une carrière longue, d’invalidité, ou en tant que parent d’un enfant en situation de handicap, ils ne permettent l’accès à cette retraite additionnelle qu’une fois l’âge légal minimum atteint.

➡️ À lire aussi :   Agirc-Arrco : les pensions de retraite complémentaire seront-elles revalorisées sur l'inflation ?

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez déposer votre demande directement auprès de la CNRACL ou du SRE selon la fonction publique à laquelle vous appartenez.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.