Immobilier

La baisse des prix de parts de SCPI permet-elle de faire de bonnes affaires ?

La baisse des prix de parts de SCPI permet-elle de faire de bonnes affaires

La crise du marché immobilier entraîne la baisse des prix de parts de SCPI. L’ancien tout comme le neuf ont été affectés. Mais, est-il possible de profiter de cette situation pour réaliser de bonnes affaires ? Réponses dans cet article.

Baisse de la valeur des parts de SCPI : les chiffres parlent d’eux-mêmes

L’année 2024 pourrait être un record historique de chute des ventes en seulement un an. Selon les estimations, la baisse des transactions dans l’ancien s’élèverait à 21% contre 28,3 % sur un an dans le marché du neuf.

Concernant le niveau des réservations, il a enregistré un recul de 18% comparé au deuxième trimestre de l’année 2020. Bien évidemment, cette dégringolade est due principalement à la hausse des taux de crédit immobilier.

Cela a commencé au mois d’octobre 2022 durant lequel les chiffres ont augmenté à 2,09 % en moyenne. En octobre 2023, le taux a atteint les 4,12 %.

Comment profiter de cette situation pour réaliser de bonnes affaires ?

La baisse des parts de SCPI n’est pas forcément un mauvais signe. Il est tout à fait possible de profiter de cette situation pour faire de bonnes affaires. Pour cela, vous pouvez vous orienter vers les biens immobiliers dans l’ancien.

Dans les grandes métropoles régionales, par exemple, les baisses peuvent aller jusqu’à 5%. Si vous souhaitez miser sur les passoires thermiques, le recul est encore plus important.

➡️ À lire aussi :   Louer à ses propres enfants : attention à ces erreurs et risques bien réels

En effet, ce type de bien ne séduit pas toujours les acheteurs classiques. La raison ? Ils sont souvent contraints de réaliser des travaux conséquents, mais leur budget ne leur permet pas de dépasser un certain seuil.

La rentabilité annuelle dans le cadre d’un investissement dans des logements anciens arrive à hauteur de 3 à 5% avant charges et impôts. Le niveau de risque quant à lui est faible à moyen. Il est toutefois recommandé de détenir le bien pendant une durée de 10 ans au minimum.

D’ailleurs, le rendement devrait augmenter considérablement en 2024. Ensuite, si vous avez des préférences pour les logements neufs, cette approche pourrait vous être bénéfique.

Effectivement, pour les biens qui sont restés sur le marché pendant plusieurs mois, les promoteurs sont contraints de les liquider. Cette technique vous permettrait de bien investir aujourd’hui et de profiter des résultats demain.

En somme, les investisseurs doivent comprendre que les performances des SCPI ne s’évaluent pas sur le court terme. Au contraire, le marché financier inclut les différentes fluctuations périodiques.

Pour juger la capacité des SCPI, il suffit de vérifier les rendements et les résultats cumulés durant plusieurs années de détention.

 

Malgré les facteurs qui impactent ce placement, celui-ci préserve toujours son attrait comme investissement solide. Pendant les phases de crise, le plus important est de trouver les meilleures stratégies et de sauter sur les opportunités qui se présentent.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.