Jusqu'à quand les taux des crédits immobiliers continueront ils d'augmenter

Jusqu’à quand les taux des crédits immobiliers continueront ils d’augmenter ?

Dans l’univers du crédit immobilier, les nouvelles circulent vite. Justement, on constate une progression continue des taux d’intérêts ces derniers mois. Cette tendance semble se poursuivre au mois de mai 2022. Face à une telle situation, il est judicieux de se poser la question suivante : jusqu’à quand les taux des crédits immobiliers continueront d’augmenter ?

Les taux des crédits immobiliers continuent d’augmenter en mai 2022 !

Depuis le début de l’année 2022, l’augmentation des taux des crédits immobiliers s’accélèrent. Cette tendance haussière des taux se poursuit au mois de mai 2022. Il y a de quoi s’inquiéter, surtout pour les porteurs de projets immobiliers (les acquéreurs notamment).

Les barèmes bancaires reçus par les courtiers en prêts immobiliers montrent que les taux moyens oscillent entre 1,30 % et 1,45 % sur 15. Ils sont compris entre 1,45 % et 1,50 % sur 20 ans et entre 1,65 % et 1,70 % sur 25 ans.

Les taux d’intérêts ont progressé d’environ 10 points de base en mai par rapport à avril dernier, selon les principaux courtiers du marché. Ils continuent de gonfler depuis le début de l’année 2022. N’oublions surtout pas que l’inflation commence à pointer le bout de son nez.

La bonne nouvelle est que les valeurs restent attractives, et sont inférieures au taux de l’inflation (4,8 % sur un an à fin avril). Dans le but de préserver la demande, les banques proposent des conditions favorables en dépit d’un environnement économique et géopolitique hostile.

Qu’en est-il des taux de l’usure ?

La forte hausse des taux d’intérêts n’est pas le seul élément de blocage rencontré par les emprunteurs. Il y a aussi les taux d’usure. Les experts trouvent que sa méthodologie de calcul est devenue obsolète.

Pour mémoire, les taux de l’usure sont calculés chaque trimestre par la Banque de France elle-même. Ils sont calculés sur la base des taux effectifs moyens proposés par les établissements de crédit le trimestre précédent. Ils sont, bien entendu, augmentés d’un tiers. Les courtiers soulignent que cette méthode de calcul n’est pas vraiment en adéquation avec la réalité du marché.

D’après les courtiser, cette méthode de calcul de l’usure génère le fameux effet ciseau. Les emprunteurs se sont retrouvés pris entre deux feux, d’un côté les taux d’usure, et de l’autre la remontée des taux des crédits immobiliers. Cela décrit parfaitement la situation actuelle !

Pour le deuxième trimestre 2022, le taux légal sur 20 ans et plus s’établit à 2,40 %. C’est le taux le plus faible jamais enregistré. Et pourtant, depuis janvier 2022, le taux brut sur ces maturités à progressé de 50 points de base.

Les refus de prêts progressent fortement sur la même période

crédits immobiliers - les refus de prêts progressent fortement sur la même période

  • Les courtiers ont observé un autre phénomène inquiétant en ce début du 2ème trimestre 2022 : des refus de prêt qui augmentent fortement.

Ils auraient augmenté dans près de 75 % des agences. Environ 20 % à 24 % des dossiers sont rejetés. En raisons, le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) dépasse le taux maximum autorisé.

En somme, il est encore trop tôt pour savoir si la hausse des taux d’intérêts va se poursuivre durablement dans les prochains mois à venir. La Banque de France n’a pas encore pris de nouvelle mesure pour améliorer la situation, surtout au niveau du calcul de l’usure.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles