Le prix des carburants flambe, qu’elles en sont les raisons 

Indemnité carburant de 100 € : un nouveau délai pour la réclamer

Vous avez entendu parler de l’indemnité carburant de 100 € mais vous ne savez pas comment en bénéficier ? Vous n’avez toujours pas reçu ce coup de pouce financier et votre demande est encore en cours de traitement ? Dans cet article, on fait le point sur les conditions à remplir pour obtenir cette aide et sur les raisons qui expliquent le retard des versements.

Qui peut demander l’indemnité carburant de 100 € ?

L’indemnité carburant de 100 € est une prime attribuée sous conditions de ressources aux Français qui utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Pour recevoir ce coup de pouce, vos critères suivants doivent être remplis :

  • Résider en France métropolitaine, à Mayotte, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique ou à La Réunion ;
  • Être domicilié fiscalement en France ;
  • Avoir au moins 16 ans au 31 décembre 2021 ;
  • Ne pas être redevable de l’IFI au titre de 2021 ;
  • Avoir un Revenu Fiscal de Référence (RFR) par part inférieur ou égal à 14 700 €.

Date de versement repoussée au 31 mars 2023

Le ministère de l’Économie s’est engagé à verser l’indemnité carburant de 100 € dans des délais très courts, grâce à un système simplifié d’enregistrement des demandes sur le site impots.gouv.fr. Pourtant, plusieurs personnes attendent toujours leur virement de l’administration fiscale. Le Gouvernement a donc été contraint de repousser la date limite pour déposer sa demande jusqu’à fin mars 2023.

➡️ À lire aussi :   Les péripéties des seniors avec MaPrimeAdapt' : une aide au logement pas si simple

Cette situation s’explique principalement par la fracture numérique qui touche notamment les populations les moins favorisées, qui sont justement la cible de l’indemnité carburant. Selon Valérie Boulc’h, déléguée générale du Crédoc, «dès lors qu’il faut aller sur Internet, certains s’en font tout un monde». Une difficulté d’usage qui rajoute une couche de complexité à la procédure, même chez les jeunes.

Comment débloquer la situation ?

Première étape : vous assurer que vous remplissez bien toutes les conditions précitées. Si tel est le cas, alors vous pouvez effectuer votre demande via le portail spécifique sur le site des impôts. Gardez à l’esprit que la date limite pour formuler votre demande est repoussée jusqu’au 31 mars 2023.

Deuxième étape : vérifier que votre demande a bien été enregistrée. Pour cela, contactez directement votre centre des finances publiques. Voici, pour chaque département, les coordonnées du service des impôts concerné :

  • Ariège : 05 61 05 83 33
  • Aude : 04 68 66 13 33
  • Gard : 04 34 45 90 75
  • Haute-Garonne : 05 62 25 03 03
  • Hérault : 04 67 10 11 12
  • Tarn : 05 63 65 21 10
  • Tarn-et-Garonne : 05 63 72 21 51

En cas d’absence de réponse

Si vous n’obtenez pas de réponse de la part de votre centre des finances publiques, vous pouvez prendre contact avec le Centre d’Impôt Service des non-résidents (CISNR). Ce service se chargera de relayer votre demande et d’accélérer son traitement. Voici les coordonnées du CISNR :

  • Adresse postale : Service des Non-résidents – BP 670 – 59039 Lille Cedex
  • Service joignable par téléphone : 0811 901 009
  • Mail : [email protected].
➡️ À lire aussi :   Taxis et VTC : les tarifs en hausse de 4 % dès 1er février 2023 !

N’hésitez pas à demander une copie de votre demande et à exiger un accusé de réception. Enfin, n’oubliez pas de conserver une trace de vos démarches afin de pouvoir les justifier en cas de litige.

Sources

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles