Impôts pourquoi la France est le pays qui prélève le plus d'impôts dans le monde

Impôts : pourquoi la France est le pays qui prélève le plus d’impôts dans le monde ?

La France est classée comme l’un des pays qui prélèvent le plus d’impôts dans le monde. Les chiffres publiés par l’OCDE dans l’édition des « Statistiques des recettes publiques » sont explicites. Explications.

Taux de PIB très élevé pour la France

Pour conserver le bon fonctionnement de l’État, l’Hexagone implique la TVA, l’impôt sur l’immobilier, sur le revenu ou encore sur le capital. Parmi les pays européens les plus imposés, la France est considérée comme la championne.

Selon les statistiques, le taux de prélèvements obligatoires / PO dans le pays était à hauteur de 46,1% en 2022. En comparaison, le pourcentage était légèrement bas en 2021, soit à 45,2%.

En se référant à ces chiffres, la France a dépassé largement le Danemark qui était auparavant à la première place des pays qui prélèvent le plus d’impôts dans le monde. Pour preuve, le niveau d’imposition danois a connu une baisse de 5 points du PIB. Il se situe désormais au septième rang mondial, avec un pourcentage de PIB de 41,5%. Selon l’explication de l’OCDE, ce changement résulte essentiellement de la contraction des recettes de l’impôt sur le revenu.

En deuxième position du classement 2022, on retrouve la Norvège dont le PIB s’élève à 44,3%. Cela est dû principalement à la hausse significative des revenus fiscaux provenant de l’impôt sur les bénéfices des entreprises, notamment celles du secteur de l’énergie. L’Autriche lui emboîte le pas avec un PIB de 43,1% contre 43% pour la Finlande qui se trouve dorénavant à la 4ème place tandis que l’Italie a un ratio de 42,9%.

➡️ À lire aussi :   Maximiser votre avance sur crédit d'impôt en 2024 pour l'assistance aux personnes âgées

Quid des pays les moins imposés dans le monde ?

Toujours d’après les statistiques de 2022, un pays est sorti du lot. Il s’agit du Mexique qui présente l’un des ratios PO/PIB les plus bas, correspondant à 16,9%. Il est suivi de près par la Colombie, la Turquie et l’Irlande qui représentent respectivement 19,7 %, 20,8 %, et 20,9 % du PIB. Le taux augmente légèrement en Suisse avec ses 27,2 % contre 27,7 % aux États-Unis. Certains pays comme le Royaume-Uni et l’Allemagne dépassent les barres des 35% : 35,3% pour le premier et 39,3% pour le dernier.

Concrètement, les PIB dans l’OCDE ont enregistré une baisse de 0,2 point comparé à 2021. En effet, en moyenne, le taux est aux alentours de 34%. La raison ? Avec l’envolée des prix de l’énergie, les taxes affectées ont été réduites. En revanche, sur le long terme, le ratio PO/PIB a enregistré un bond considérable entre 1965 et 2022. Le taux est passé de 24,9 % à 34 %. Pour la France, la hausse est de 13 points tandis que pour les États-Unis, il est de seulement 4 points pendant cette longue période.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles