Impact de la décote sur le montant de votre pension de retraite comment la calculer

Impact de la décote sur le montant de votre pension de retraite : comment la calculer ?

Le système de retraite français prévoit notamment le calcul de la décote sur la retraite de base. Un paramètre important à maîtriser pour déterminer le montant de votre retraite. Justement, voici tout ce qu’il faut savoir !

Voici comment calculer la décote sur le montant de votre pension de retraite de base

Le mécanisme de décote de la retraite permet de réduire le montant de votre pension. Mais celui-ci s’applique exclusivement aux Français qui souhaitent quitter la vie active avant l’âge légal de départ. Idem pour ceux et celles qui n’ont pas cumulé un nombre suffisant de trimestres de cotisations. Des anciens salariés qui ne peuvent pas toucher une pension de retraite à taux plein. Grâce à cette minoration 100% légale, ceux-ci peuvent changer la donne.

De fait, cette décote incite les salariés à prolonger leur activité professionnelle. Ils peuvent ainsi atteindre le nombre de trimestres requis. De quoi booster le montant de leur pension le moment venu.

En principe, le taux de décote applicable varie en fonction du nombre de trimestres à compléter par rapport au nombre de trimestres imposés pour la retraite à taux plein. L’année de naissance de l’assuré figure également parmi les critères retenus. Prenons par exemple une personne née à partir de 1953. La décote s’établit ainsi à 1,25% par trimestre manquant. En choisissant de partir à la retraite avec 4 trimestres manquants, une décote de 5% s’appliquera à la pension, soit 1,25% multiplié par 4.

➡️ À lire aussi :   Que deviendront les retraites complémentaires avec la nouvelle réforme ?

Notons que cette décote s’applique seulement jusqu’à l’âge du taux plein automatique. Un paramètre important qui évolue en fonction de l’année de naissance de la personne. En principe, si vous atteignez cet âge-là, vous pouvez partir à la retraite sans supporter une décote.

Zoom sur l’impact de cette décote sur votre retraite de base

Rappelons que cette décote s’applique notamment à la retraite de base. Et, celle-ci est déterminée en fonction du nombre de trimestres cotisés et du salaire annuel moyen. Néanmoins, il n’y a pas forcément de réduction proportionnelle de la retraite complémentaire.

De fait, le statut professionnel de la personne est mécaniquement impacté par la décote. Prenons le cas d’un fonctionnaire de la catégorie sédentaire. Le montant de la décote est calculé selon l’âge du fonctionnaire lors du départ à la retraite et le nombre de trimestres cotisés par rapport à l’âge d’annulation de la décote ainsi que le nombre de trimestres exigés pour une pension à taux plein. Dans tous les cas, seul le résultat le plus favorable sera retenu.

Plafonnée à 20 trimestres, cette décote ne s’applique plus à partir d’un certain âge.

Prenons encore le cas d’un fonctionnaire sédentaire né en 1962. En choisissant de partir à la retraite en 2024 à l’âge de 62 ans avec seulement 163 trimestres validés, la différence entre les trimestres exigés pour le taux plein (169) et les trimestres acquis (163 ici) est de 6 trimestres.

➡️ À lire aussi :   Vous devriez garder tous vos documents fiscaux pour l'impôt sur le revenu : ce que dit la loi !

Compte tenu de la différence notable avec l’âge d’annulation de la décote, la décote retenue sera essentiellement calculée sur la base des 6 trimestres manquants. A priori, c’est le plus avantageux. Il faut donc appliquer un taux de 1,25% par trimestre (effectif depuis 2015).

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles