Ils cachent leur plaque d'immatriculation avec cette méthode pour éviter les amendes

Ils cachent leur plaque d’immatriculation avec cette méthode pour éviter les amendes

Certains automobilistes sont prêts à tout pour tromper la vigilance des autorités chargées de la sécurité routière. A cette fin, ils ne cessent de développer de nouvelles techniques d’usurpation. En voici l’une d’entre elles !

L’utilisation de ruban adhésif isolant pour modifier sa plaque d’immatriculation, une nouvelle technique pour échapper aux amendes ?

Presque tous les jours, les autorités routières font face à des infractions parfois évidentes. Afin d’échapper à leur vigilance, certains conducteurs ont trouvé une nouvelle méthode. Elle consiste tout simplement à utiliser du ruban adhésif isolant pour masquer certaines lettres d’une plaque d’immatriculation.

Le ruban adhésif isolant permet ainsi de modifier les caractères de la plaque d’immatriculation. En tout cas, c’est ce que pensent les chauffeurs cherchant à duper les autorités de la route. En cachant une ou deux lettres, ces chauffards peuvent passer inaperçus devant les caméras et les radars.

A l’évidence, ce procédé ne peut être répété indéfiniment. Tôt ou tard, ces chauffeurs pressés finiront derrière les barreaux, surtout en cas de victimes collatérales. A cause d’eux, des gens (innocents) ont déjà perdu la vie. Fréquents et mortels, les accidents de la route peuvent être dévastateurs.

Pour attraper les conducteurs ne respectant pas les codes de la route, les autorités territoriales utilisent des radars de contrôle de vitesse. Installés un peu partout, ils permettent de traquer en temps réel les excès de vitesse. Les contrevenants sont ensuite attrapés et sanctionnés selon les délits constatés. C’est ainsi que ces dispositifs de sécurité routière ont été baptisés les « Big Brother » des routes.

➡️ À lire aussi :   Balade en forêts : l'accès désormais sanctionné d'une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros

Falsification de plaque d’immatriculation de véhicule : zoom sur les sanctions prévues en France

Parfois, une plaque d’immatriculation falsifiée reste indétectable. Même les radars peuvent être dupés. Bien entendu, c’est un détail qui n’échappe pas à la vigilance des autorités routières. Afin de poursuivre les suspects, des motards chevronnés sont mobilisés partout en France. Une fois identifiés, les contrevenants n’ont plus de choix que de se rendre.

Le cas échéant, ces automobilistes sont passibles d’une peine de prison de 7 ans. La loi française prévoit d’ailleurs 30 000 € d’amende pour l’utilisation de fausses plaques d’immatriculation.

En Espagne, un conducteur a déjà été attrapé par la police catalane après avoir modifié la plaque d’immatriculation de sa voiture à l’aide de ruban adhésif isolant noir. Le délit a été enregistré sur l’autoroute AP-7, celle qui longe la côte méditerranéenne espagnole. Le contrevenant avait transformé la lettre « F » en « E » en utilisant cette technique douteuse.

En France, la falsification ou la modification d’une plaque d’immatriculation est passible d’une amende allant jusqu’à 3 750 €.

D’autres sanctions peuvent s’appliquer aux contrevenants selon la gravité de l’infraction et des circonstances :

  • La suspension du permis de conduire (jusqu’à 3 ans)
  • La confiscation du véhicule (une lourde sanction pénale)
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles