Investissement & Epargne

Il sera désormais possible d’investir en Private Equity via l’assurance-vie

Il sera désormais possible d’investir en Private Equity via l’assurance-vie

Les fonds de private equity font désormais partie des offres dans l’assurance-vie. Ceci peut permettre aux épargnants de bénéficier de meilleures performances sur le long terme. Alors, quelles sont les bonnes raisons de privilégier ce type d’investissement ?

À la découverte du private equity et de son fonctionnement

Le private equity est un mot anglo-saxon qui permet de déterminer l’investissement effectué auprès des entreprises non cotées des marchés boursiers sur le long terme. Celui-ci est privilégié pour les entités ayant besoin de capitaux pour le développement de leur activité. Étant fondé aux États-Unis depuis les années 80, il connaît un réel engouement à l’échelle mondiale depuis environ une dizaine d’années. Ainsi, les placements ne s’effectuent pas auprès de grandes enseignes, mais plutôt des PME et ETI.

Le private equity est introduit dans l’assurance-vie

La loi dite « Macron » portant sur la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques a renforcé l’admission du private equity dans les contrats d’assurance. Ces fonds offrent par ailleurs de nombreux avantages non négligeables, c’est ce qui a permis d’augmenter son attractivité auprès des contribuables, notamment :

  • Potentielles de performances élevées sur le long terme
  • Grande diversification des actifs dans les portefeuilles de chaque fond
  • Régime juridique et fiscal plus intéressant de l’assurance-vie avec une bonne liquidation
➡️ À lire aussi :   Fintech : les produits destinés aux personnes âgées gagnent en maturité

Dans le cadre de l’introduction de ces fonds dans l’assurance-vie, il faut respecter un seuil minimal du montant du placement qui est fixé à 1 000 euros. Durant les 5 premières années qui suivent la souscription, il a des frais de sortie de 5 % à débourser, peu importe la manière de désinvestissement (rachat ou arbitrage). Cela dit, ces frais obligent en quelque sorte le bénéficiaire à conserver son investissement sur une plus longue durée.

Concernant les contrats d’assurance-vie, c’est l’assureur qui s’occupe de garantir la liquidité des fonds de private equity . Lorsque celui-ci décède et que les capitaux sont versés aux bénéficiaires dédiés, les frais de sortie n’ont pas lieu d’être. Par ailleurs, certains contrats offrent le choix à ces bénéficiaires de percevoir des parts ou des titres des fonds de l’investissement. De cette manière, ils peuvent sortir du système lorsque la période est plus favorable pour eux.

Le private equity offre des performances particulièrement attractives

Si cet investissement connaît autant de succès, c’est grâce à sa performance optimisée. Avec le private equity, il est possible pour les souscripteurs de retrouver l’intégralité du capital qu’ils ont versé et aussi de percevoir la plus-value. Afin d’atteindre cet objectif, il est généralement conseillé d’attendre une quinzaine d’années.

➡️ À lire aussi :   Que se passe-t-il en cas de dépassement du plafond de versement sur le PER ?

D’un autre côté, ce sont des actifs plutôt indépendants de l’évolution des marchés boursiers et financiers. Justement, l’absence de relation entre les fonds et ces marchés génère une volatilité moindre en comparaison avec la Bourse dans laquelle des changements intermittents renforcent les craintes des souscripteurs.

Lors des premières années, la valeur liquidative du private equity est généralement négative puisqu’il n’y a pas encore eu de versement des dividendes, ainsi les investisseurs doivent absorber des frais importants. Toutefois, les fonds retrouvent assez rapidement un niveau de performance intéressant qui augmente avec le temps.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.