Consommation & Vie quotidienne

Hiver 2023-2024 : Découvrez le chauffage le plus économique et celui à éviter !

Hiver 2023-2024 : Découvrez le chauffage le plus économique et celui à éviter

Le froid s’installe en hiver, et peut détériorer le confort à l’intérieur de votre maison. L’utilisation d’un système de chauffage adéquat est vivement recommandée pour éviter les baisses (brutales) de température. Il faut qu’il soit à la fois économique et efficace.

Pourquoi il faut privilégier le chauffage au bois cet hiver ?

Il est impératif de bien chauffer votre intérieur surtout pendant la saison hivernale. Afin d’économiser davantage sur votre facture de chauffage, privilégiez le chauffage au bois. Plusieurs variantes existent comme les granulés, les plaquettes ou encore les bûches. Sans oublier la chaudière à bois.

Le bois demeure à ce jour le combustible le moins cher du marché en matière de chauffage domestique. C’est plus accessible par rapport au gaz naturel et au fioul. Le prix moyen du bois oscille généralement entre 0,03 et 0,06 €/kWh. Visiblement, il s’agit d’un combustible très économique.

D’autant que le prix du bois s’est stabilisé ces dernières années, soit une faible fluctuation de + 3 % en 10 ans pour les bûches ou les granulés. Sur cette même période, le coût de l’électricité a bondi de 35 %, contre 40 % pour le gaz et 96 % pour le fioul en 2019.

A l’évidence, tout le monde peut se procurer du bois même en hiver. Mais on ne peut pas dire que c’est une ressource inépuisable.

➡️ À lire aussi :   Voici le seuil de revenu minimum requis pour bénéficier du Chèque énergie !

En tout cas, le Gouvernement prévoit une prime énergie dédiée au chauffage au bois. Elle permet notamment de financer différents types d’appareils de chauffage comme un poêle à bûches (ou à granulés), une chaudière à bûches (ou à granulés) ou un insert de cheminée. D’autres aides financières dédiées au chauffage au bois existent comme MaPrimeRénov’ (versé par l’Anah).

Le chauffage électrique est-il vraiment plus cher en France ?

Depuis plusieurs années déjà, le chauffage électrique est plus cher par rapport aux autres énergies. C’est notamment le cas des radiateurs électriques. Le ministère de la Transition écologique dispose d’une solide base de données (Pégase) pour suivre l’évolution du prix de l’électricité. En décembre 2020, par exemple, le coût de la production de 100 kWh de chauffage électrique s’élevait à 17,98 € TTC, contre 7,51 € TTC pour le gaz naturel et 6,23 € TTC pour le bois.

Selon ces données, l’électricité coûte plus cher pour se chauffer. Logiquement, la facture de chauffage sera plus importante pour un logement de grande taille. Dans le cadre du tarif Bleu EDF option Base, le coût du chauffage électrique oscillerait entre 12,61 € à 27,26 € TTC/m² pour une maison de 100 m².

Bien que le chauffage électrique soit plus cher, vous pouvez alléger votre facture énergétique en effectuant des travaux d’isolation thermique. Le DPE (diagnostic de performance énergétique) vous sera très utile pour évaluer la qualité de l’isolation de votre logement. Il existe d’ailleurs différentes aides financières pour financer votre projet de rénovation énergétique : prime énergie coup de pouce ou encore MaPrimeRénov ‘.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.