Hausse des prix de l'électricité en 2024 voici les prix max prévus par le gouvernement

Hausse des prix de l’électricité en 2024 : voici les prix max prévus par le gouvernement

Les prix de l’électricité vont encore progresser l’an prochain. Heureusement, la ministre de la Transition énergétique a annoncé que cette future hausse des tarifs ne devrait pas dépasser les 10 %. Le point !

Une hausse limitée à 10 % en 2024

La facture d’électricité des français a beaucoup progressé ces dernières années. La situation est devenue critique si bien que le gouvernement a décidé de prendre des mesures adéquates. Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a assuré que la hausse des prix de l’électricité, prévue pour 2024, n’excèderait pas les 10 %. Et, les éventuelles variations des prix à l’échelle internationale ne changeront pas la donne.

En d’autres mots, l’explosion des prix de l’électricité en fin d’année et en 2024 reste un scénario improbable. La ministre de la Transition énergétique s’illustre en affirmant : « Notre décision est de faire en sorte qu’au 1er février 2024, le tarif de l’électricité n’augmente pas de plus de 10%. Nous ferons en sorte que le bouclier énergétique bloque une augmentation, quand bien même les prix sur les marchés internationaux seraient amenés à s’envoler »

La ministre de la Transition énergétique exprime explicitement sa volonté à limiter la hausse des prix de l’électricité à 10 % l’an prochain. Elle est en phase avec celle de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. En septembre dernier, il avait exclu une augmentation des prix de l’électricité dépassant les 10 % pour les prochains mois à venir.

➡️ À lire aussi :   Économisez sur vos coûts de chauffage cet hiver avec cette technique simple

Pour mémoire, cette prise de position du ministre de l’Economie faisait suite à l’avis rendu par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Celle-ci tablait sur une hausse des tarifs réglementés de l’électricité (TVR) oscillant entre 10 % et 20 %.

Les prix de l’électricité restent inchangés jusqu’à la fin de l’année 2023

Agnès Pannier-Runacher rassure les français en précisant que les prix de l’électricité actuels sont plus faibles par rapport aux tarifs du mois de septembre dernier, pratiqués sur les marchés internationaux. La ministre de la Transition énergétique a affirmé que : « Les prix ne vont pas bouger d’ici à la fin de l’année, puisque le principe, c’est que ce bouclier énergétique est un plafonnement du prix de l’électricité et il permet aujourd’hui au gouvernement de prendre en charge 37 % de la facture des Français ».

Pour mémoire, les prix de l’électricité avaient déjà progressé de 10 % au 1er août 2023, dans le cadre d’une sortie progressive du « bouclier tarifaire ». Il s’agit d’une mesure prise par l’Etat pour lutter contre la crise énergétique en France (étroitement liée à la guerre en Ukraine). Aussi, ce bouclier tarifaire a été instauré pour remédier au manque de productivité du parc nucléaire français.

En France, 36 centrales nucléaires tournent à plein régime, précise la ministre de la Transition énergétique. C’est une situation plus favorable par rapport à l’an dernier pour les français qui se préparent à l’hiver.

➡️ À lire aussi :   Le délai à respecter pour recevoir votre chèque énergie enfin dévoilé

Pour passer au crible la situation, la Première ministre, Elisabeth Borne, va organiser prochainement une conférence sur les prix de l’énergie. C’est une réponse directe à la requête du député (LR) Olivier Marleix.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles