Consommation & Vie quotidienne

Hausse annuelle des péages d’autoroute : voici les prix de 2024

Hausse annuelle des péages d'autoroute voici les prix de 2024

Pour diverses raisons, les tarifs des péages d’autoroute augmentent chaque année en France. Il s’agit d’une hausse annuelle inéluctable qui soulève pas mal d’interrogations. Pour l’année 2024, le pourcentage a déjà été communiqué par le ministère des Transports. Zoom !

Les tarifs des péages d’autoroute progressent encore en 2024

Comme l’avait annoncé le ministère des Transports en novembre 2023, les prix des péages d’autoroute vont progresser de 3% voire moins cette année. Le cas échéant, ce serait une hausse moyenne inférieure à celle de 2023 (4,75%), mais supérieure à celle de 2022 (2%).

D’après plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel au 31 janvier 2024, les tarifs des péages vont progresser d’environ 3% sur les principaux réseaux autoroutiers. Une hausse étroitement liée à la révision annuelle des contrats prévue entre le Gouvernement et les concessionnaires. Celle-ci s’inscrit dans un contexte inflationniste et d’investissement de la part des sociétés autoroutières.

Chaque année, les prix des péages évoluent au 1er février. Calculés par les concessionnaires d’autoroutes, ils varient en fonction du taux d’inflation observé sur la période de référence concernée. Prenons, par exemple, les tarifs 2024. Ils sont déterminés en fonction de l’inflation constatée entre la période de fin d’année 2022 et le mois d’octobre 2023. De fait, l’évolution des prix à la consommation impact directement sur les prix des péages. Dans certains cas, cette répercussion peut aller jusqu’à 70%.

➡️ À lire aussi :   Le bonus réparation a entraîné une hausse fulgurante des prix des dépannages

Bien évidemment, toutes les évolutions des tarifs possibles sont validées par l’Etat. Chaque hausse, appliquée par les sociétés autoroutières, diffère d’une région à l’autre. Voici les principales augmentations pour les véhicules légers de catégorie A1 :

  • A’lienor (A65) : +4,31%
  • APPR (A5, A6, A42, A71, A75): +3, 02%
  • AREA (A43, A48, A49): +3, 04%
  • ASF (A7, A10, A61, A62, A64, A89): +2, 70%
  • Escota (A8, A50, A51): +2, 70%
  • Cofiroute (A10, A11, A85): +2, 70%
  • Sanef (A1, A4, A16, A26): +2, 79%
  • SAPN (A13, A14, A29): +3, 08%

Pourquoi les prix des péages d’autoroute augmentent-ils chaque année ?

La loi de finances pour 2024 prévoit notamment la mise en place d’une taxe sur les infrastructures de transport de longue distance concernant les concessions autoroutières et les grands aéroports. Pour mémoire, l’Etat avait imposé le gel tarifaire des péages d’autoroute. Mais cette mesure ne s’applique plus depuis fin 2023.

Depuis lors, les tarifs progressent chaque 1er février de l’année civile. Cette hausse annuelle relève de la responsabilité de l’Etat et des sociétés d’autoroute en France. Or, la loi du 18 avril 1955 dispose que « L’usage des autoroutes est en principe gratuit ».

De fait, les autoroutes ne devraient pas être payantes. Mais l’eau a coulé sous le pont. La multiplication des tronçons payants a commencée au début des années 1960. A l’époque, ces péages étaient censés être temporaires. Aujourd’hui, ils sont toujours là, et progressent chaque année.

➡️ À lire aussi :   Taxis et VTC : les tarifs en hausse de 4 % dès 1er février 2023 !

Cette hausse annuelle des péages s’explique notamment par le fait que les dépenses dédiées au développement d’autoroute sont colossales. Concrètement, la construction d’1km d’autoroute nécessite un budget de 6 millions d’euros en moyenne.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.