Retraite Agirc-Arrco

Gagnez 5% de plus sur votre retraite Agirc-Arrco en quelques clics !

Il s’avère plus avantageux de percevoir à la fois une retraite complémentaire en plus de votre retraite de base. Vous pouvez ainsi vivre sereinement vos vieux jours aux côtés de vos proches. Dans cet article, vous allez découvrir une astuce permettant de bénéficier d’une revalorisation de 5 %.

Voici une astuce pour vous faire gagner 5 % de plus sur votre retraite complémentaire Agirc-Arrco

En fouillant le site web de l’Agirc-Arrco, vous découvrirez que votre retraite complémentaire peut être revalorisée à hauteur de 5 %. Il s’agit tout simplement d’une majoration applicable par enfant à charge. Détrompez-vous, ce n’est pas vraiment une nouveauté.

En principe, vous pouvez bénéficier de cette revalorisation de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco si vous avez à votre charge :

  • Des enfants âgés de moins de 18 ans.
  • Des étudiants, chômeurs, apprentis inscrits à Pôle Emploi (non indemnisés) de moins de 25 ans.
  • Des enfants invalides (reconnus avant 21 ans).

Ils vous permettent ainsi de gagner 5 % de majoration sur votre retraite complémentaire. Bien entendu, elle disparaît automatiquement dès que l’enfant fête son 25ème anniversaire.

Cette majoration de 5 % n’est pas le seul avantage offert par l’Agirc-Arrco. En effet, le régime propose une option plus alléchante : 10 % de majoration des droits de retraite complémentaire pour « enfants élevés ». Il y a bien sûr quelques critères à remplir.

➡️ À lire aussi :   La fin du malus Agirc-Arrco va augmenter les revenus des retraités : voici pourquoi

La majoration de 10 % concerne les enfants de moins de 16 ans. Pour y prétendre, vous devez élever au moins 3 enfants pendant 9 ans avant qu’ils n’atteignent l’âge limite. L’Agirc-Arrco a été très explicit sur un point : impossible de cumuler les deux majorations (5 % et 10 %). Seule la plus favorable est versée aux bénéficiaires.

Des services en ligne facilitent toutes les démarches

Pour continuer de bénéficier de la majoration de 5 % ou 10 %, vous devez mettre à jour vos justificatifs. Il s’agit généralement d’une attestation sur l’honneur et d’un certificat de scolarité, contrat d’apprentissage, attestation Pôle Emploi ou d’un contrat de professionnalisation (selon la situation de votre enfant).

Normalement, vous recevez un courrier vous demandant ces documents en octobre. Vous disposez ensuite d’un délai d’un mois pour y répondre. Autrement, la suspension de cette majoration sera inévitable.

Réjouissez-vous, car des plateformes digitales vous facilitent la tâche. Ils vous permettent de tester votre éligibilité en quelques clics seulement. Il existe également des outils en ligne permettant de simuler votre majoration. Ne vous en faites pas, la plupart de ces services sont gratuits. Rapprochez-vous d’un spécialiste pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé tout au long du processus.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles