Famille et Société

Forte chute des naissances, une catastrophe pour la démographie en France ?

Forte chute des naissances, une catastrophe pour la démographie en France 

En 2023, le nombre de naissances en France a encore reculé, alors qu’il était déjà au plus bas en 2022. Cette dégradation du solde naturel du pays peut avoir des conséquences négatives sur l’économie.

Des chiffres plutôt inquiétants

Selon les chiffres de l’Insee, le taux de fécondité en France est au plus bas l’année dernière, soit 678 000 naissances enregistrées. Par ailleurs, ce chiffre était déjà en recul de 7 % en comparaison avec l’année 2022.

En 2023, le taux de fertilité est donc descendu à 1,68 enfant par femme, contre 1,79 en 2022. Selon les analyses de l’Institut, ce mouvement à la baisse ne date pas d’hier puisqu’elle a déjà été observée en 1993. Dorénavant, la plupart des femmes ont moins d’un enfant.

D’un autre côté, on remarque un recul du nombre de femmes en âge de procréer. En effet, celui-ci a connu une chute de 8,5 % pour celles qui sont âgées de 20 à 40 ans entre les années 1995 et 2023.

Par ailleurs, l’Insee a également constaté que l’âge moyen de la maternité avance au fil des années. L’année dernière, celle-ci s’établissait à 31 ans, soit une hausse de un an et demi par rapport à il y a une vingtaine d’années.

Cette chute peut-elle avoir des impacts sur l’économie ?

Certes, le nombre d’enfants réduit est favorable pour les finances publiques, car il est synonyme de baisse des dépenses relatives aux allocations, à l’éducation ou encore aux soins.

➡️ À lire aussi :   Quelle est la langue la plus utilisée en France après le français ? Découverte surprenante

La somme récupérée peut justement être réinvestie dans d’autres domaines. Toutefois, ce contexte est seulement bénéfique sur le court terme puisqu’il peut être problématique après plusieurs années.

En effet, la situation se compliquera lorsque cette génération deviendra adulte. À ce moment, le nombre de populations actives qui assure le dynamisme de l’économie ainsi que la stabilité des comptes sociaux connaîtra une baisse significative.

Rappelons qu’actuellement, cette part représente 40 % du nombre total de la population dans le pays. Ainsi, quand la part des personnes en âge de travailler diminue, alors ceci peut avoir des effets négatifs sur l’économie.

Quelles sont les solutions pour éviter une éventuelle catastrophe démographique ?

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer cette chute de la natalité en France. Dans un premier, le nombre de femmes en âge d’enfanter, c’est-à-dire entre 20 à 40 ans, a connu une baisse importante.

D’un autre côté, cette tendance peut aussi découler d’un choix purement personnel. La population est consciente que l’espoir est essentiel avant de fonder une famille. Justement, chaque parent ne souhaite que le meilleur pour ses enfants.

Pourtant, la plupart des jeunes ressentent une certaine inquiétude par rapport à leur avenir face au contexte actuel lié à l’inflation, aux guerres dans les autres pays, etc.

➡️ À lire aussi :   Maximisez votre retraite de salarié grâce aux droits accordés par vos enfants

Il est donc primordial pour l’État de trouver des solutions qui pourraient inverser cette tendance. Notamment, en mettant en place des mesures qui incitent les Français à enfanter. Il s’agit par exemple d’accorder un bonus à chaque naissance.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.