Buzz

Faux billets en circulation : voici les billets les plus imités et comment les reconnaître

Faux billets en circulation les plus billets les plus imités et comment les reconnaître

De faux billets en euros circulent au quotidien dans le commerce sans que l’on ne s’aperçoive pas toujours. Tout le monde peut donc se retrouver dans ce genre de situation. Mais alors, comment faire face à des coupures falsifiées et comment les repérer facilement ?

Liste des faux billets les plus courants

La contrefaçon concerne tous les billets provenant de la BCE ou banque centrale européenne, par contre certains d’être eux sont particulièrement falsifiés, notamment :

50 euros

Les billets de 50 euros figurent en tête de liste de ce classement, ils représentent justement jusqu’à 38,4 % des coupures contrefaites qui circulent sur le marché.

20 euros

Selon les dernières statistiques, près de 34 % des faux billets en circulation sont des coupures de 20 euros, soit 1/3 des saisies.

100 euros

Les coupures de 100 euros figurent à la troisième place des billets les plus falsifiés actuellement. En effet, elles représentent jusqu’à 11,7 % des saisies.

10 euros

Lors des saisies de faux billets par l’autorité, près de 8,4 % d’entre eux sont des coupures de 10 euros.

200 euros

Les anciens comme les nouveaux billets de 200 euros font aussi l’objet de contrefaçon. Ils figurent à la cinquième place des coupures les plus falsifiées avec un taux de 4,5 %.

➡️ À lire aussi :   Réexamen du permis de conduire tous les 15 ans : une nouvelle norme à venir ?

5 euros

La falsification ne concerne pas uniquement les billets de grande valeur. En effet, les coupures de 5 euros font partie des plus contrefaits, soit près de 2 % des billets qui ont été retirés de la circulation.

500 euros

D’après les statistiques de la BCE, les billets de 500 euros sont les moins concernés par les actes de falsification, soit avec un taux de 1,2 % seulement. Rappelons que ces coupures ont été supprimées dans le cadre du lancement de la nouvelle édition qui s’est fait de manière progressive depuis l’année 2013, toutefois elles sont toujours utilisables dans le commerce.

Comment reconnaître les faux billets ?

Il existe plusieurs techniques qui permettent de repérer facilement les coupures falsifiées parmi celles qui circulent actuellement. D’abord, il faut toucher l’argent pour juger son originalité. Dans ce cas, celui-ci devrait avoir un son craquant et une texture plutôt ferme. Aussi, le papier ne devrait pas être ni mou ni cireuse. Grâce aux processus d’impression spécifiques utilisés lors de l’édition des billets, ceux-ci ont un effet de relief. De plus, l’encre est beaucoup plus épaisse au niveau du motif central des coupures.

Ensuite, il est conseillé d’examiner la transparence. Dans ce contexte, les signes dans le coin supérieur doivent se compléter au recto et au verso pour former la valeur faciale. Après cela, il est recommandé de mettre le billet face à la lumière pour observer le fil de sécurité. Ce dernier devrait apparaître sous la forme d’une bande sombre tandis que la valeur faciale et le mot « EURO » doivent être en minuscule au niveau de la largeur de cet élément.

➡️ À lire aussi :   Gabriel Attal annonce une décision choc qui impactera 300 000 Français

Pour compléter la vérification, l’argent doit être incliné et une image changeante devrait être visible au recto au niveau de l’hologramme (valeur faciale, une fenêtre ou un portail). Concernant le verso, la bande brillante apparaît pour les billets de 5,10 ou 20 euros tandis que la couleur du nombre change pour les coupures de 50, 100, 200 et 500 euros.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.