Faut-il verser sur un PER individuel ou collectif pour optimiser vos impôts avant décembre 

Faut-il verser sur un PER individuel ou collectif pour optimiser vos impôts avant décembre ?

Il ne reste plus que quelques semaines avant la fin de l’année, toutefois il n’est pas encore trop tard pour trouver des solutions afin de réduire ses impôts sur le revenu. Dans ce cas, est-il plus intéressant d’effectuer un versement sur un PER individuel ou collectif ?

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse avec le PER

En cette période de fin d’année, la plupart des Français ont certainement reçu leur avis d’imposition. Mais compte tenu de l’inflation qui affecte beaucoup le pouvoir d’achat des ménages, la pilule passe mal face au montant de l’impôt sur le revenu. De nombreux salariés n’ont pas encore pris l’initiative de mettre de l’argent de côté pour le financement de la retraite.

Dans ce cas, il est conseillé de s’intéresser au PER ou Plan d’Épargne à la Retraite qui est ouverte à tous les bénéficiaires depuis l’année 2019. En effet, ce système est la solution à ces problématiques.

Depuis qu’il a été lancé, le PER attire beaucoup de Français qui ont effectué un placement de 70 millions d’euros dans cette enveloppe fiscale. Si le PER séduit autant, c’est parce qu’il permet de profiter d’une meilleure couverture financière pour les retraités qui ne touchent qu’une pension moyenne de 800 euros. D’un autre côté, la flexibilité du PER constitue aussi l’un de ses points forts.

➡️ À lire aussi :   Seniors : comment cumuler emploi et retraite ?

En effet, tous les bénéficiaires peuvent effectuer des versements mensuels et interrompre suite à un coup dur dans la vie par exemple. À ce moment, il est possible de sortir le fond soit sous forme de rente soit de capitale.

La fiscalité des versements sur le PER individuel et collectif

Concernant le PER individuel, les montants versés sont déductibles des revenus imposables avec un plafond de 10 % et 32 908 euros pour cette année. Quant aux employés qui n’ont pas de statut de salarié, ils profitent d’une limite supplémentaire de 15 % de la partie du bénéfice imposable avec un plafond total de 81 384 euros.

Le PER collectif permet de recevoir des montants provenant de l’épargne salariale qui sont par la suite exonérés d’impôts. Toutefois, les versements volontaires peuvent aussi être réalisés tout en profitant des mêmes privilèges fiscaux que le PER individuel.

Cela dit, l’avantage fiscal obtenu est le même, quel que soit le type de PER choisi pour le versement.

La fiscalité à la liquidation pour se départager ?

La liquidation du PER s’effectue dès qu’un salarié est à la retraite afin qu’il puisse percevoir l’argent épargné durant de nombreuses années. Concernant les sommes sur un PER collectif, elles profitent d’une fiscalité spéciale.

➡️ À lire aussi :   Agirc-Arrco : transmettez votre avis d’imposition avant cette date en Mars pour bénéficier d’une CSG réduite

Si la rente viagère est privilégiée, celle-ci est soumise à l’impôt sur le revenu suite à un abattement dont le taux varie selon l’âge du bénéficiaire lors du premier versement. Quand il s’agit d’une sortie en capital, les prélèvements sociaux touchent uniquement les gains.

Alors, sur quel PER effectuer ce versement ? Étant donné que la fiscalité ne permet pas de distinguer ces deux systèmes, il est préférable de tenir compte des supports d’investissements disponibles sur chaque PER, dans ce cas le PER individuel est avantagé. Aussi, il faut considérer les différents frais à débourser pour prendre la bonne décision.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles