Est-il intéressant d’investir dans le nouveau plan d’épargne retraite 

Faut-il investir dans le nouveau plan d’épargne retraite (PER) avant la fin d’année ?

C’est la fin de l’ère des Perco, PERO, etc. En effet, les législateurs ont préféré faciliter l’accès à ce type de produit en réunissant tous ces précédents dispositifs dans une seule et unique solution, le PER ou Plan d’Epargne Retraite.

Les distributeurs ont donc commencé à commercialiser une méthode de placement dont le principe de fonctionnement a été amélioré. Cependant, certains épargnants se posent aujourd’hui la question de la pertinence d’y adhérer. Les débats à ce sujet fusent, mais les avantages semblent quand même assez nombreux.

 

Bien choisir le support d’investissement

Il faut savoir que le PER est en effet unique, mais se divise quand même en trois compartiments bien distincts :

  • Le PER individuel : ouvert par toute personne éligible, peu importe son statut professionnel ;
  • Le PER collectif : ouvert pour l’ensemble des employés d’une entreprise, mais dont l’adhésion n’est pas obligatoire ;
  • Le PER obligatoire : toujours ouvert en entreprise, mais dont les versements sont obligatoires.

La souscription peut ainsi se faire auprès d’organismes spécialisés (assurances, mutuelles, banques, etc.). Un individu peut souscrire à plusieurs PER à la fois. Les fonds qui y sont versés sont alors investis sur des supports en tout genre (actions, obligations, etc.).

De meilleurs avantages par rapport à l’assurance-vie

Il est vrai que le contrat d’assurance-vie est le produit de placement préféré des Français. Cependant, pour un grand nombre de profils d’épargnants, il est préférable de miser sur un PER. Les avantages résident surtout au niveau de la fiscalité.

➡️ À lire aussi :   Les étapes à suivre pour obtenir un titre de pension de retraite

Cela est palpable dès l’entrée. Les versements qui sont effectués sur l’enveloppe sont notamment déductibles des revenus imposables. Une occasion pour les foyers fortement taxés de réaliser d’importantes économies d’impôts. Même les prélèvements sociaux ne s’appliquent pas.

D’un autre côté, au moment de retirer ses fonds, le capital initial reste exonéré de l’impôt sur le revenu. Les gains sont, donc, quand même taxés, mais des allègements sont prévus pour les retraités. Des avantages successoraux sont aussi à envisager, mais un peu moins pertinents que ceux offerts par l’assurance-vie.

Un placement aux résultats sur le long terme

L’ouverture d’un PER est soumise à plusieurs conditions. Les fonds sont notamment bloqués jusqu’à l’arrivée de l’âge de la retraite. Cependant, une fois le moment venu, il sera possible de sortir, soit en capital, soit en rente viagère.

Des cas exceptionnels sont néanmoins prévus, autorisant un retrait anticipé, comme l’achat d’un logement, un décès de son conjoint ou de soi-même et autres évènements familiaux particuliers.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles