Faites-vous rembourser correctement par votre assurance en suivant ces étapes

Faites-vous rembourser correctement par votre assurance en suivant ces étapes

La souscription d’une assurance multirisque habitation reste un atout considérable. Le niveau de couverture dépend de différents paramètres. Voici quelques étapes à suivre pour bénéficier d’une indemnisation correcte !

Mettre à jour régulièrement son dossier d’indemnisation

Votre dossier d’indemnisation doit être sans faille pour bénéficier d’un remboursement juste et adéquat. C’est pourquoi vous devez le mettre à jour régulièrement. En effet, les différentes preuves doivent être conservées durablement (photos, attestation de valeur sur un acte notarié de donation ou de succession, factures de réparation, etc.). N’oubliez surtout pas de scanner les documents. Stockez-les ensuite sur votre ordinateur. Les disques durs externes feront aussi l’affaire. Renommez chaque dossier d’indemnisation.

N’oubliez surtout pas de réviser le montant du capital mobilier assuré tous les trois ou quatre ans. Logiquement, il est susceptible de changer durant cette période. Et pour rendre votre maison plus attrayante et vivable, vous y ajouterez sûrement d’autres meubles. Par conséquent, la valeur de vos biens mobiliers ne sera plus la même. Prévenez toujours votre assureur après chaque achat pour déterminer le montant exact du capital assuré.

Prendre en compte les garanties complémentaires (optionnelles)

Souvent, des garanties supplémentaires sont incluses dans un contrat d’assurance multirisque habitation. Il s’agit généralement de :

  • Vol
  • Vandalisme
  • Dommages électriques
  • Bris de glace
  • Protection juridique
  • Garantie scolaire des enfants.
➡️ À lire aussi :   Les erreurs à éviter dans une souscription à un contrat obsèques

Prenez compte de ces garanties optionnelles selon les locaux à assurer. Si vous avez une cave, un garage ou un abri jardin, assurez-vous qu’ils soient couverts par votre assurance habitation. La présence d’une garantie villégiature reste un atout considérable, surtout en cas de location saisonnière.

Vérifier les plafonds d’indemnisation des objets de valeur

Les objets sensibles doivent être assurés. Ils sont exclus du capital mobilier usuel. En raison, la valeur unitaire de ces objets dépasse souvent les 5 000 €. Il s’agit généralement de tableaux, de bijoux, de fourrure, etc. Les assureurs les considèrent comme des objets de valeur. Vérifiez bien leurs plafonds d’indemnisation, car ils peuvent parfois être insuffisants.

Privilégier la garantie « valeur à neuf »

Les contrats d’assurance habitation couvrent généralement des biens mobiliers volés ou endommagés. Ils sont indemnisés en valeur d’usage. Le montant du remboursement dépend donc de la valeur du bien au jour du sinistre. Et, le coefficient de vétusté peut changer la donne. Privilégiez la garantie « valeur neuf » pour bénéficier d’une indemnisation plus correcte. Car, la valeur vétusté des biens ne sera pas prise en compte.

Disposer d’une application mobile dédiée à la déclaration des sinistres

Pour être validée par l’assureur, une déclaration de sinistre doit avoir lieu dans les 2 jours en cas de vol ou de cambriolage. Le délai est prolongé de 5 jours pour les sinistres d’accident ménager (incendie, etc.). En cas de catastrophe naturelle, vous disposez d’un délai de 10 jours pour déclarer le sinistre. Utilisez une application pour faciliter les démarches. Il suffit en général d’envoyer quelques photos pour être indemnisé.

➡️ À lire aussi :   Il faut (toujours) racheter la franchise de son contrat d’assurance habitation, voici pourquoi!

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles