Faites vous indemniser des dégâts des Tempêtes

Faites vous indemniser des dégâts des Tempêtes : ce que vous devez faire !

Les premiers jours du mois de novembre 2023 ont été marqués par le passage des tempêtes Ciaran et Domingos. Le bilan est assez lourd : plus de 100 000 sinistrés. En principe, toutes les victimes de ces catastrophes naturelles peuvent être indemnisées. Comment ça marche ?

Comment se faire indemniser après le passage des tempêtes Ciaran et Domingos ?

Les tempêtes Ciaran et Domingos ont tout ravagé tout sur leur passage, du Nord-Pas-de-Calais jusqu’à la Nouvelle Aquitaine. De nombreux sinistrés ont également été signalés en Corse ainsi qu’en Méditerranée. Pour bénéficier d’une indemnisation adéquate, déclarez rapidement le sinistre à votre assureur.

Selon Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des centaines de millions d’euros de demandes d’indemnisation ont déjà été déposées jusqu’ici.

Pour déclarer le sinistre, rendez-vous au cabinet de votre assureur. Vous pouvez également le contacter par téléphone, par e-mail ou par lettre recommandée. En général, l’assuré dispose d’un délai de 5 jours à compter du moment où le sinistre a été constaté pour le déclarer.

Heureusement, ce délai de déclaration de sinistres a été étendu à un mois exceptionnellement pour tous les sinistres liés à la tempête Ciaran. Si vous êtes concerné, vous devez les déclarer avant le 1er décembre 2023. En cas de reconnaissance de l’État de catastrophe naturelle, les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, suivant la publication de l’arrêté au journal officiel, pour déclarer les sinistres.

➡️ À lire aussi :   C'est énorme ! Un salarié "moyen" paye plus d'1 millions d'euros en cotisations et impôts durant sa carrière

Pour se faire indemniser convenablement par votre assureur, vous devez passer par quelques étapes. Pour ne pas aggraver les dommages surtout en cas d’urgence, vous pouvez réaliser les travaux nécessaires. Conservez bien les factures ainsi que les photos relatives aux biens endommagés. Ce sont des pièces justificatives permettant de déterminer le montant des dégâts.

Ne prenez pas de risque, protégez vos biens endommagés en prenant toutes les mesures de sécurisation nécessaires (bâchage, isolation, etc.). Bien entendu, seul un expert envoyé par votre assureur est en mesure de déterminer le montant des dégâts. Idem pour l’évaluation du montant de l’indemnisation.

Petit rappel sur les dégâts couverts par la garantie tempête

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la garantie tempête. Elle prend généralement en charge les dommages occasionnés par le vent. En principe, cette garantie est inclue dans les contrats d’assurances de biens à l’image des formules multirisques habitation. Il y a néanmoins quelques points à souligner.

La garantie tempête couvre généralement les dégâts causés par un vent violent (plus de 100 km/h). Il peut s’agir d’une toiture arrachée ou d’une chute d’arbre à proximité de la résidence de l’assuré. Les assureurs prennent en charge ces dommages si le vent avait endommagé d’autres bâtiments (de bonne construction) dans la commune du sinistré.

➡️ À lire aussi :   Crise financière des Ehpad : inquiétude croissante chez les séniors

Notons que les dommages constatés sur des véhicules n’entrent pas dans le cadre de la garantie tempête. Ils sont plutôt couverts par l’assurance auto souscrite en amont par l’assuré (le propriétaire). Dans ce cas, une garantie incendie ou dommages vous sera d’une grande aide.

Incluse dans les contrats d’assurance habitation, la garantie catastrophes naturelles couvre les dommages occasionnés par les coulées de boue ou encore les inondations. Malheureusement, ces sinistres ne sont pas pris en charge par la garantie tempête.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles