Consommation & Vie quotidienne

Face à la hausse des prix de l’énergie, le bois est-il la meilleure alternative ?

Face à la hausse des prix de l'énergie, le bois est-il la meilleure alternative

Pour se chauffer en hiver, les Français utilisent différentes sources d’énergies : le gaz, le fioul, l’électricité ou encore le bois. Ces dernières années, les tendances ont changées notamment à cause de la hausse des prix de l’énergie. Concrètement, le bois est-il vraiment la solution de chauffage la plus économique et la plus écologique ?

Le bois comme solution de chauffage : plus économique et écologique ?

Le chauffage au bois fait partie intégrante du quotidien des Français. Rien qu’en 2021, les chiffres relatifs à la vente des appareils utilisant cette source d’énergie sont éloquents : plus de 422 900 unités vendues. C’était un nouveau record ! En 2022, les ventes avaient encore progressé d’environ 22 %, soit 513 290 appareils de chauffage au bois commercialisés. Il s’agit de données prélevées par l’observatoire des énergies renouvelables, Observ’ER.

Toujours selon cette étude, les poêles représenteraient 76 % du marché, soit 391 680 ventes, contre 72 180 pour les foyers fermés et inserts, 46 270 pour les chaudières et 3 160 pour ls cuisinières.

Les Français ont une préférence pour les appareils de chauffage à granulés : 201 860 unités commercialisées, contre 187 500 pour les bûches. Les poêles sont très prisées par les particuliers, tandis que les importantes structures ou les collectivités s’intéressent aux chaudières à plaquette. En raison, ces dernières disposent d’un pouvoir calorifique élevé.

➡️ À lire aussi :   200 000 foyers vont voir la puissance des compteurs Linky réduite les prochains jours, pourquoi ?

Afin de bien appréhender l’évolution des prix des énergies ainsi que l’émission de gaz à effet de serre afférente, voici un petit tableau comparatif :

Energies utilisées Fourchette de prix (en euros/kWh entre juin 2021 et juin 2022
Bois bûches De 0,087€ à 0,089€
Bois granulés De 0,07€ à 0,11€
Gaz (naturel réglementé) De 0,059€ à 0,104€
Fioul De 0,088€ à 0,114€
Electricité De 0,158€ à 0,206€

 

Concernant l’émission de GES, une chaudière à bois granulés reste la plus économique : seulement 30 g (C02 pour 1kWh), contre 147 g pour un radiateur électrique, 205 g pour une chaudière à gaz de réseau et 324 g pour une chaudière fioul domestique.

Zoom sur les différentes aides financières de l’Agence locale de l’énergie et du climat

L’Agence locale de l’énergie et du climat met en avant différentes aides financières face à la hausse des prix de l’énergie. En tête de liste figure notamment la prime « Air Bois ». Dédiée aux habitants du département des Bouches-du-Rhône, elle peut monter jusqu’à 1 500 €. Cela correspond au coût de remplacement des équipements de chauffage au bois commercialisés avant 2002. Notons que cette prime peut être cumulée avec l’éco-PTZ et MaPrimeRénov’.

Les propriétaires de biens immobiliers en France peuvent prétendre à MaPrimeRénov’ s’ils remplissent les critères d’attribution. D’un montant de 1 000 à 10 000 €, cette aide est calculée selon les ressources du foyer et des travaux de rénovation énergétique engagés. Il s’agit en l’occurrence de :

  • Poêle à bûches ou granulés
  • Chaudière à buches, granulés ou plaquettes
  • Foyer fermé et insert à bûches ou granulés
➡️ À lire aussi :   Les tickets-restaurant pour faire vos courses, c'est bientôt terminé !

D’autres alternatives existent comme la prime « Coup de pouce chauffage », la prime Provence éco-rénov ou encore les certificats d’économies d’énergie.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.