Exonération de la taxe foncière pour les retraités en 2024 selon le montant de votre pension

Exonération de la taxe foncière pour les retraités en 2024 selon le montant de votre pension

Une nouvelle enthousiasmante vient de tomber pour les retraités français. Il s’agit d’une exonération de la taxe foncière. Il y a, bien sûr, quelques règles à respecter pour bénéficier de cet avantage fiscal. Lesquelles ?

Une exonération de la taxe foncière à destination des retraités cette année !

Les retraités français peuvent bénéficier d’un nouvel avantage fiscal cette année. Il s’apparente à une exonération totale de la taxe foncière. Celle-ci concerne spécialement les propriétaires âgés de 65 ans ou plus. De quoi alléger davantage leur charge fiscale en 2024.

Cette nouvelle tombe bien. Car, l’impôt est l’un des premiers soucis des contribuables français. Indéniablement, la fiscalité pèse sur les ressources des ménages modestes. En tête de liste, il y a notamment les taxes locales à l’instar de la taxe foncière. Notons que celle-ci a beaucoup progressé ces dernières années.

La taxe foncière sera donc supprimée pour les propriétaires de 65 ans ou plus. En principe, celle-ci reste inéluctable pour tous les Français disposant d’un bien immobilier. Il peut s’agir d’une maison (individuelle), d’un appartement, d’un terrain ou d’un local commercial. Si vous êtes concerné, c’est toujours votre situation au 1er janvier de l’année d’imposition qui sera retenue par le Fisc.

Lors d’un achat finalisé au début de l’année, parfois c’est le précédent propriétaire qui doit payer la taxe foncière de l’année en cours. Dans la plupart des cas, une répartition au prorata entre l’acquéreur et le vendeur est prévue.

➡️ À lire aussi :   Impôts : voici la date limite pour votre déclaration d’impôts - Evitez la pénalité !

Le cas d’un démembrement de propriété est assez spécifique. De fait, seul l’usufruitier est redevable de la taxe foncière, mais pas le nu-propriétaire. Mais l’existence d’une convention contraire entre les personnes concernées (morales ou physiques).

Zoom sur les plafonds de revenus à respecter pour en bénéficier !

En principe, si vous ne disposez pas encore d’un bien immobilier, vous êtes exonéré de la taxe foncière. Mais ce ne sera plus le cas dès que vous accédez à la propriété.

En 2024, seuls les retraités âgés de 65 ans ou plus échappent à cette taxe locale grandissante.

Pour mémoire, le montant de la taxe foncière reste variable. Cela dépend en effet de la qualité du bien. D’autres paramètres sont pris en compte comme la surface du logement ou encore les équipements s’y trouvant. A l’évidence, une grande demeure avec piscine (extérieure ou intérieure) sera lourdement taxée par rapport à un studio.

Les propriétaires retraités sont donc les grands gagnants de la taxe foncière cette année. En tête de liste, figurent notamment les bénéficiaires de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées). Idem pour les titulaires de l’allocation supplémentaire d’invalidité. Cerise sur le gâteau, il n’y a pas de limites de revenus à respecter pour ces derniers.

➡️ À lire aussi :   Abattement fiscal 2024 : augmentation significative pour les seniors de plus de 65 ans

Les retraités de plus de 75 ans, quant à eux, sont soumis à des plafonds de revenus, selon le RFR (revenu fiscal de référence). En remplissant ces mêmes conditions, les personnes âgées de 65 à 75 ans peuvent accéder à un abattement de 100 €.

En somme, votre RFR 2023 doit être inférieur à 12 455 € pour la première part à laquelle s’ajoutent 3 326 € pour chaque demi-part supplémentaire. Le cas échéant, vous n’êtes pas redevable de la taxe foncière.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles