Est-il économique de chauffer les pièces inoccupées ou peu utilisées

Est-il économique de chauffer les pièces inoccupées ou peu utilisées ?

Pour des raisons de confort et financières, il est primordial de bien régler votre système de chauffage. Vous pensez peut-être que les pièces inoccupées ou peu utilisées sont anodines, détrompez-vous !

Chauffer les pièces inoccupées ou peu utilisées : une bonne ou mauvaise idée ?

On vous a sûrement déjà dit de chauffer les pièces inoccupées ou peu sollicitées pour réaliser des économies d’énergies. C’est une idée qui n’est pas tout à fait fausse. Même si vous passez peu de temps dans des pièces annexes comme la buanderie ou encore les toilettes, chauffez-les convenablement.

En coupant le chauffage dans des pièces peu utilisées, votre facture risque d’être plus salée. En raison, une différence de température entre les pièces de votre maison peut occasionner une surconsommation d’énergie. L’air dans les pièces non chauffées est logiquement plus froid. A cause de cela, d’autres pièces chauffées vont se refroidir. Votre système de chauffage va ainsi fournir plus d’effort pour rééquilibrer la température ambiante.

Au lieu d’éteindre votre chauffage dans les pièces inoccupées ou peu utilisées, activez plutôt le mode « hors gel ». C’est une option très avantageuse présente sur la plupart des radiateurs. Elle permet notamment de maintenir la température de ces pièces à 8°C environ. Cela supprime tout risque de chute drastique de la température.

➡️ À lire aussi :   Économie d'énergie : ces appareils qui gonflent votre facture lorsqu'ils restent branchés

Pendant la nuit, réduisez légèrement la température de votre chauffage au lieu de l’éteindre complètement. Faites cela dans les pièces inoccupées. En cas d’absence prolongée pendant la journée, réglez la température à 16°C. Si vous devez vous absenter pendant plus de deux jours, activez le mode « hors gel » avant de partir.

Ces astuces pour limiter les pertes thermiques dans chaque pièce de votre maison

Vous l’aurez compris, les déperditions sont synonymes de gaspillage énergétique. Vous devez donc chercher des moyens abordables et efficaces pour les réduire davantage. Pour y parvenir, dégagez bien les grilles de ventilation à l’intérieur de votre logement. En cas de besoin, n’hésitez pas à calfeutrer vos portes notamment celles qui donnent sur des pièces moins chauffées : cave ou cellier. Pour ce faire, vous avez besoin de boudins de porte.

La nuit et surtout en hiver, assurez-vous bien que tous vos volets soient fermés. Idem en cas d’absence (prolongée). Des rideaux thermiques vous seront d’une grande aide. Si vous constatez que votre chauffage est déficient, changez-le immédiatement.

D’autre part, certains équipements, faciles à trouver sur Internet, peuvent contribuer à réguler efficacement la température de votre intérieur. C’est notamment le cas des robinets thermostatiques (entre 20 et 100 euros). Vous pouvez également équiper votre maison d’un thermostat d’ambiance programmable. Ce dispositif permet tout simplement d’ajuster la température de chaque pièce selon vos besoins. De plus, un thermostat programmable offre jusqu’à 15 % d’économies d’énergie.

➡️ À lire aussi :   Votre compteur Linky clignote-t-il en orange ? Attention, cela pourrait alourdir votre facture d'électricité

Pour mieux gérer votre chauffage, investissez dans des radiateurs connectés. Vous pouvez ainsi piloter vos appareils à distance à l’aide de votre Smartphone. Il vous suffit de télécharger l’application mobile dédiée à cet effet. D’autant plus que cette technologie peut être couplée à une centrale de programmation intelligente.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles