Épargnez sur un PER pour réduire les revenus à déclarer sur votre impôt !

Épargnez sur un PER pour réduire les revenus à déclarer sur votre impôt !

La préparation de la retraite ne doit pas être prise à légère par les travailleurs. En effet, c’est une période de leur vie qui va sûrement rimer avec une perte importante de revenus, à condition d’adopter la stratégie d’épargne adéquate durant ses années d’activité.

C’est justement pour cela que le PER a été mis en place. Il s’agit d’une enveloppe de placement aux avantages multiples. Les souscripteurs auront surtout l’occasion de faire d’importantes économies d’impôts.

 

Pourquoi opter pour un PER ?

Auparavant, plusieurs dispositifs comme Perp, Perco ou encore la loi Madelin étaient en place pour permettre de réaliser une épargne pour ses vieux jours. Aujourd’hui, le PER ou plan d’épargne retraite vient remplacer tous ces produits et apporter beaucoup plus de facilité aux employés. Il est vivement conseillé pour ces derniers d’y adhérer pour plusieurs raisons.

Ce sera notamment un moyen de se constituer un complément de revenus à sa pension qui ne devrait ne représenter qu’un petit pourcentage d’un salaire complet. De plus, certains avantages fiscaux sont à prévoir.

Ce qu’il faut savoir sur sa fiscalité

La fiscalité d’un PER possède des particularités plutôt intéressantes dès l’entrée. En effet, adhérer à cette solution d’épargne permet, comme certaines niches, de faire baisser son taux d’imposition global. Il est possible de déduire les versements effectués sur son plan d’épargne retraite de ses revenus imposables. Un plafond de 32 909 par an de réduction est néanmoins prévu (4114 € pour les Travailleurs Non-Salariés).

➡️ À lire aussi :   Maintenir à domicile les seniors en perte d’autonomie grâce au viager solidaire

À la sortie, deux options s’offrent aux retraités. La première consiste à un retrait sous forme de capital. La tranche qui correspond aux cotisations est taxée au régime de l’impôt sur le revenu. Les plus-values sont soumises à un prélèvement forfaitaire unique de 30 %. En outre, la sortie peut aussi se faire en rente régulière qui sera imposée au barème l’impôt sur le revenu, avec un abattement direct de 10 % à la clé.

Comment se passe la gestion du PER ?

Il faut savoir que l’ouverture d’un PER implique également, par derrière, une gestion du compte. L’établissement fournisseur se charge alors de cette partie-là et établit, avec l’épargnant, une stratégie d’administration sur long terme afin d’atteindre les objectifs attendus.

Évidemment, cela engendrera des frais. Il est important d’être attentif aux coûts que ce produit d’épargne pourrait générer. D’après les dernières statistiques, une souscription via une enseigne dématérialisée (en ligne) permettra de faire des économies considérables.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles