En épargne, les Français n’aiment pas prendre de risques

En épargne, les Français n’aiment pas prendre de risques

Les résultats du sixième Baromètre de l’épargne ont encore une fois traduit que les Français préfèrent jouer la sécurité, et évitent généralement les placements risqués.

Si 85 % placent leurs économies dans au moins un produit d’épargne, 7 sur 10 affirment préférer les produits dont le capital est garanti, même si le rendement sera plus faible que celui proposé par les investissements plus risqués. Explications.

Les livrets réglementés toujours en tête de liste

Bien que le taux d’épargne soit élevé en France, les Français restent prudents et privilégient les produits faciles d’accès et dont le capital est garanti. C’est ce qu’a révélé le sixième Baromètre de l’épargne en France, publié par la société d’épargne en ligne Altaprofits.

Évidemment donc, ce sont les livrets réglementés comme le livret A, le LDDS ou encore le plan épargne logement qui comptent le plus de souscripteurs, soit 81 %. Ces produits restent encore loin devant l’assurance-vie avec ses 29 % et le plan d’épargne en actions qui n’en compte que 13 %.

Questionnés sur leur choix, la majorité des Français affirment être plus rassurés par les produits sans risques, même si leur rendement est faible. C’est seulement 17 % des personnes enquêtées qui adoptent un profil légèrement plus dynamique et qui souhaitent s’aventurer dans les placements plus risqués, espérant des rendements conséquents.

➡️ À lire aussi :   Investissements intelligents : comment réussir à 30, 40 et 50 ans avec ces stratégies

Dans les deux cas, s’informer au maximum sur l’épargne qui vous intéresse est primordial. C’est pourquoi il est toujours conseillé de se faire accompagner par un gestionnaire de patrimoine comme Fortuny pour mettre toutes les chances de votre côté. Prudence et rendement élevé peut aller de pair, si vous suivez les conseils de l’un de leurs experts. Ce formulaire ci-dessous vous permettra de contacter l’agence.

Des épargnes encore peu connues

D’un autre côté, les épargnes orientées vers le financement de l’économie durable ou la protection de l’environnement ont encore du chemin à faire. Trois quarts des personnes interrogées affirment ne pas connaitre les critères, la sécurité ou encore les conditions de ce type de placement. Même si les jeunes générations y montrent un certain intérêt, le manque d’information représente encore un grand frein à ce type d’investissement. La majorité, craignant surtout le greenwashing.

La présidente d’Altaprofits, Stellane Cohen souligne ainsi l’importance de renforcer la transparence et l’éducation financières en termes d’épargne responsable.

Épargner pour faire face aux imprévus

Interrogés sur les raisons qui les poussent à épargner, 75 % des Français affirment qu’il s’agit avant tout d’outil de précaution pour faire face aux imprévus tels que les pannes de voiture ou les pertes d’emploi. 45 % affirment que cet outil peut ensuite servir à financer des projets comme la préparation de retraite ou l’achat immobilier.

➡️ À lire aussi :   Où investir 50 000 euros en 2024 : découvrez les placements les plus rentables

Une partie de la population de moins de 35 ans est toutefois marquée par une plus grande volonté d’épargner pour les projets alors que les seniors de plus de 65 ans sont plus prévenants aux petits imprévus.

Autre information constatée par l’étude : les Français alimentent régulièrement leurs épargnes. 42 % le font tous les mois et 75 % tous les 6 mois. Les femmes de 35 ans et plus, ainsi que les seniors sont ceux qui placent le moins souvent.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles