Retraite

Emploi pour les seniors : pourquoi ont-ils tant de mal à travailler ?

Emploi pour les seniors pourquoi ont-ils tant de mal à travailler

Le taux d’emploi des seniors en France reste sensiblement inférieur à la moyenne européenne. En matière d’insertion professionnelle des personnes âgées, l’Hexagone se trouve à la 17ème place sur les 27 pays membres de l’UE. En raison, ces dernières rencontrent des difficultés à trouver ou à maintenir un emploi. Pourquoi ?

Pourquoi les seniors rencontrent-ils des difficultés à trouver ou à conserver du travail en France ?

D’après la Dares, 76,4% des 55-59 ans exercent une activité professionnelle, contre 36,2% des 60-64 ans. En 2022, le taux d’emploi des seniors s’établissait à 56,9%. Le service statistique du ministère du Travail note que le taux d’emploi et le taux d’activité des seniors augmentent respectivement de 25,9 et 27,4 points entre 2000 et 2022. Il s’agit d’une hausse moyenne d’environ un point par an. Malgré cela, ce chiffre est inférieur à la moyenne européenne, soit 62,4%.

Vu ces chiffres, la France est toujours à la traine en matière d’insertion professionnelle des seniors. D’autant que ces derniers peinent à trouver ou à conserver un emploi. Différents facteurs sont responsables de ce phénomène. Citons notamment l’âge de départ à la retraite (à taux plein). Jugé précoce par nos voisins européens, celui-ci a été poussé à 64 ans (contre 62 avant la récente réforme des retraites).

➡️ À lire aussi :   Pacte de vie au travail : ce qui changera réellement pour l’emploi sénior

Cette mesure vise notamment à réduire l’écart avec les autres pays européens. De fait, il faudra encore attendre plusieurs années pour voir ses effets. Il y a une explication logique à cela : le nombre de seniors, ni en emploi, ni en retraite augmente progressivement jusqu’à 61 ans avant de diminuer.

D’après le ministère de l’Economie, « Pour  certains métiers, le manque d’adaptation des conditions de travail au vieillissement peut également conduire à une sortie précoce de l’emploi : les seniors ni en emploi ni en retraite se déclarent plus souvent en mauvaise santé que ceux qui ont un emploi, une perception qui apparaît plus dégradée en France que chez ses voisins européens ».

D’autres facteurs défavorables à l’emploi des seniors en France

Selon une étude menée par un groupe de protection sociale français, plus d’un quart des employés déclarent avoir été témoins ou avoir eux-mêmes subi des discriminations liées à l’âge :

  • La mise à l’écart de certains postes ou promotions (28%)
  • Les remarques de collègues sur l’âge d’un collaborateur (28%)
  • Des discriminations de salaire (24%)
  • Des refus de certaines formations (23%)

Afin de favoriser l’emploi des seniors en France, des solutions adéquates ont déjà été développées. Citons, par exemple, la mise en place de l’« index senior ». Cette mesure oblige toutes les entreprises de plus de 1 000 salariés à publier leur taux d’employabilité des 55 ans et plus.

➡️ À lire aussi :   Les conséquences de la hausse du Smic sur votre retraite en 2024

Sans oublier le dispositif « cumul emploi-retraite », réformé par la loi du 14 avril 2023. Il permet en gros de reprendre une activité professionnelle après la retraite, avec la clé l’acquisition de nouveaux droits à la retraite (sous condition).

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.