Droits de succession

Droits de succession : ces astuces vous permettent de payer beaucoup moins

La question des droits de succession est souvent source d’interrogation pour de nombreuses personnes qui souhaitent transmettre leur patrimoine à leurs héritiers dans les meilleures conditions fiscales possibles. Alors que les taux d’imposition peuvent être élevés, il existe plusieurs moyens légaux de minimiser ces coûts. Voici quelques-unes de ces astuces qui peuvent aider à réduire considérablement les droits de succession.

Utilisation de donations

L’une des méthodes les plus courantes pour réduire les droits de succession est l’utilisation de donations. En France, il est possible de donner une certaine somme d’argent à ses enfants ou petits-enfants tous les 15 ans sans avoir à payer de droits de donation. Cette somme est actuellement fixée à 100 000 euros pour les enfants et 31 865 euros pour les petits-enfants.

En utilisant cette méthode, il est possible de transmettre une grande partie de son patrimoine sans avoir à payer de droits de succession. Il est également possible de donner des biens immobiliers, à condition de respecter certaines conditions et délais.

Investir dans des placements exonérés

Certains placements financiers offrent des avantages fiscaux en matière de succession. Par exemple, l’assurance-vie est souvent considérée comme un excellent moyen de transmettre un patrimoine sans avoir à payer de droits de succession élevés. En effet, les sommes versées sur un contrat d’assurance-vie ne font pas partie de la succession et sont donc exonérées de droits de succession jusqu’à un certain montant.

➡️ À lire aussi :   Découvrez comment payer sans chéquier lors d'un interdit bancaire

Il est également possible d’investir dans des fonds de placement qui offrent des avantages fiscaux, tels que les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ou les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation).

Création d’une société civile immobilière

La création d’une société civile immobilière (SCI) est une autre astuce qui peut permettre de réduire les droits de succession. Une SCI permet de détenir un bien immobilier à plusieurs et de le gérer de manière collective. En cas de décès de l’un des associés, ses parts sont transmises à ses héritiers, qui deviennent alors associés de la SCI.

L’avantage de cette méthode est qu’il est possible de transmettre des parts de la SCI par donation, ce qui permet de bénéficier des abattements fiscaux associés aux donations. De plus, la valeur des parts de la SCI est souvent inférieure à la valeur du bien immobilier qu’elle détient, ce qui permet de réduire la base imposable pour le calcul des droits de succession.

Il est toujours conseillé de consulter un notaire ou un conseiller fiscal pour étudier les différentes options disponibles et choisir celle qui convient le mieux à sa situation patrimoniale.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles