Devez-vous déclarer vos primes d'intéressement et de participation aux impôts Nous faisons le point

Devez-vous déclarer vos primes d’intéressement et de participation aux impôts ? Nous faisons le point

La clôture de la déclaration des impôts approche à grands pas. Il est important de connaître tous les détails à indiquer dans le document. Qu’en est-il des primes d’intéressement et de participation ? Le contribuable devrait-il les déclarer aux impôts ? Explications dans cet article.

Comprendre le fonctionnement des primes d’intéressement et de participation

L’intéressement et la participation sont des dispositifs d’épargne salariale. Le premier est instauré par accord d’entreprise. Il est lié à la performance de cette dernière. Les salariés perçoivent ce type de prime tous les ans et dont les conditions de versement et le montant sont déterminés généralement en fonction de l’atteinte d’un objectif comme la rentabilité ou le chiffre d’affaires.

La participation, quant à elle, est mise en place à partir de 50 employés. Elle correspond à une quote-part des bénéfices de l’entreprise. À noter qu’elle est bloquée pendant 5 ans sur un compte épargne-temps, un compte d’épargne salariale ou un compte courant.

Déclaration des primes d’intéressement et de participation aux impôts

Le salarié peut conserver les primes d’intéressement et de participation sur son compte épargne. Mais, il a également la possibilité de demander qu’elles soient versées sur leur compte bancaire. C’est à ce moment-là qu’elles sont soumises à l’impôt puisqu’elles sont considérées comme un salaire. Les sommes sont préremplies par le fisc dans la case 1AJ de la déclaration de revenus 2042. Prenez toutefois le temps de bien vérifier les montants affichés, car ils peuvent être omis ou erronés.

➡️ À lire aussi :   Le fisc à la traque des Français qui vivent à l'étranger

En revanche, si l’intéressement ou la participation ont été versés par l’employeur, la donne change. En effet, étant donné que ces primes ont subi un prélèvement à la source, elles ont été préalablement déclarées par l’entreprise et vous n’aurez plus de déclaration à faire.

Quid des abondements ?

L’abondement est un dispositif financier que l’entreprise verse en faveur de ses salariés. Et ce, dans le but de vous encourager dans votre effort d’épargne. Il est, de manière générale, versé sur le plan épargne retraite collectif Perco ou sur le plan d’épargne entreprise PEE. À noter que contrairement aux précédents, celui-ci est exonéré d’impôt.

En revanche, il faudra le mentionner dans votre déclaration de revenus. Indiquez-le dans les cases 6QS et 6QT. Cette étape est indispensable puisque la somme du versement a une incidence sur votre plafond d’épargne retraite qui est équivalent à 10% des salaires et traitements que vous avez mentionné dans la déclaration des revenus.

Il existe toutefois un point à ne pas négliger. Il n’est pas nécessaire de déclarer les indemnités compensatrices issues d’un Compte Épargne Temps (CET) qui représentent des sommes provenant de la participation, de l’intéressement ou du PEE, ni les montants versés sur un Perco pour les jours de congé non pris.

➡️ À lire aussi :   Attention aux pièges de la déclaration d'impôt automatique : voici comment les éviter !
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles