Buzz

Des dizaines d’hôtels contraints d’annuler les réservations pour les JO 2024, pourquoi ?

Des dizaines d’hôtels contraints d'annuler les réservations pour les JO 2024, pourquoi

Mauvaise nouvelle pour les gérants des hôtels à Châteauroux. Des dizaines d’établissements sont contraints d’annuler les réservations pour la période des JO 2024 à la suite de la décision du comité d’organisation. Explications dans cet article.

Annulation des réservations pour les JO 2024 : les gérants des hôtels en colère

Il est important de souligner que pour les Jeux olympiques 2024, les épreuves de tir devraient se dérouler à Châteauroux, dans le département d’Indre. Le comité a donc réservé des milliers de nuitées pour accueillir les spectateurs.

Or, à presque de 6 mois du grand évènement, la situation se corse pour les gérants des hôtels. En effet, récemment, le comité de l’organisation ou COJO a procédé à l’annulation des réservations susmentionnées pour la période. Une nouvelle qui a enflammé la colère des dizaines d’hôtels concernés. En effet, leurs gérants ont été avisés uniquement par un simple mail le 14 décembre. Ce qui est vu comme un manque de considération pour ces derniers.

De nombreux établissements ont exprimé leur colère face à la situation. La raison ? Certains d’entre eux ont dépensé des milliers d’euros pour effectuer des travaux et ont prévu aussi d’embaucher pour assurer efficacement le service. Et ce, dans le but de s’aligner aux exigences des clients. D’autres, quant à eux, étaient contraints de refuser plusieurs réservations extérieures pour l’été.

➡️ À lire aussi :   Des millions de données sur la santé piratées - Etes-vous concernés ?

Pas d’indemnisation pour les hôteliers ?

Le COJO a signé une convention en 2022 dans laquelle il est inscrit que le comité a la possibilité d’annuler les réservations. Et ce, sans indemnisation pour les hôteliers. Au vu de la circonstance, le Patron de Paris 2024 a expliqué que les gestes effectués peuvent ouvrir de nouvelles opportunités pour les établissements à Châteauroux. Ils auront désormais la possibilité d’accueillir des prestataires, des familles des athlètes ainsi que des spectateurs en quête de logement.

Selon également l’estimation du comité, il serait fort probable que les chambres libérées sur le marché soient de nouveau réservées dès le début des compétitions. Un point qui met la plupart des hôteliers et les élus locaux en accord. En revanche, ils ne pensent pas qu’il puisse avoir des milliers de personnes dans la région Centre-Val de Loire pour les Jeux olympiques.

D’ailleurs, ce n’est pas réellement le sujet qui les a le plus inquiétés. Concrètement, leurs colères ont été envenimées par rapport à la façon dont le COJO leur a communiqué la nouvelle. Une méthode qui a été jugée comme maladroite, notamment avec le mail lapidaire.

Pour l’annonce de l’annulation des réservations, certains gérants auraient préféré recevoir un message plus professionnel et avec plus de tact ou tout simplement via un appel. Il convient toutefois de rappeler qu’en tout, le COJO a libéré 492 chambres pour plusieurs semaines.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.