Demandez un remboursement des taxes en cas de vol manqué en respectant ces étapes

Demandez un remboursement des taxes en cas de vol manqué en respectant ces étapes

Parfois, même si les voyageurs sont bien préparés, certains imprévus peuvent se présenter. En conséquence, certains ratent leur vol déjà assez cher payé. Dans ce cas, la plupart rentrent chez eux bredouilles, sans faire de réclamation.

Pourtant, il est possible de demander un dédommagement aux compagnies aériennes. Ces dernières sont tenues de rembourser, au moins les taxes d’aéroport. Des démarches sont évidemment à suivre dans ce sens. Voici quelques conseils utiles à cet effet.

Règle valable même pour les billets non remboursables

Les compagnies aériennes jouent sur les requêtes des passagers pour ne pas avoir à rembourser quoi que ce soit. En effet, une fois que ces derniers approchent les comptoirs, ils exigent souvent une indemnisation sur la valeur entière du billet ce qui peut être tout à fait refusé.

Pourtant, en décomposant le coût d’un ticket, il y a une partie qui représente les taxes et autres redevances. C’est justement ce quota-là que les consommateurs peuvent demander aux transporteurs. Depuis la loi Hamon du 13 juin 2014, c’est obligatoire pour ces derniers d’effectuer le remboursement, même si en principe, le billet en lui-même n’est pas remboursable.

Des obligations de transparence de la part des compagnies

Le manque d’information pousse souvent les passagers à ne pas profiter de leurs droits. Même si les montants des taxes aéroportuaires ne sont pas extrêmement élevés, c’est quand même de l’argent qu’il faut récupérer, surtout pour ceux qui ont besoin d’acheter un autre billet dans la foulée.

➡️ À lire aussi :   Quelles sont les villes où il fait mieux vivre pour y passer sa retraite ?

D’après les lois en vigueur, les compagnies aériennes doivent être entièrement transparentes à ce sujet et montrer la voie à leurs clients afin d’obtenir les dédommagements nécessaires. Le somme devant être dû est aussi à expliciter. Toutes les modalités doivent être claires si le transporteur ne souhaite pas réaliser de remboursement spontané.

Un remboursement fait sous les 30 jours

Le processus de demande d’indemnisation peut varier selon la compagnie aérienne. Aujourd’hui, à l’ère du numérique, beaucoup proposent de faire les démarches directement via mail ou sur leur site web. Dans d’autres cas, la rédaction d’une lettre recommandée avec accusé de réception peut encore être nécessaire.

Les agences de voyages peuvent aussi servir de mandataire au cas où l’achat du billet s’est fait par leur intermédiaire. Généralement, le versement devrait se faire dans les 30 jours suivants la réclamation. Il est possible de se référer au tribunal d’instance de la région ou au juge de proximité en cas de non-exécution.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles