Découvrez les aides pour l'embauche d'un sénior

Découvrez les aides pour l’embauche d’un sénior (Oui ça existe!)

Les seniors bénéficient de différents aides pour l’embauche en France. Des dispositifs très utiles accessibles à partir de 45 ou 50 ans et plus. Il y a, bien entendu, un certain nombre de conditions à remplir. Zoom sur les principales aides à l’embauche destinées aux seniors.

Pour les seniors de 45 ans et plus

Il peut être difficile pour un senior de trouver un emploi, surtout après une longue période de chômage. C’est pourquoi les autorités ont développé des aides pour l’embauche des seniors. Citons, par exemple, le contrat de professionnalisation adulte. Même les jeunes peuvent en bénéficier, mais avec des conditions complètement différentes.

Le montant de l’aide versée à tout employeur embauchant un senior de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation s’élève à 2 000 €. Versée par l’Etat, cette aide est cumulable avec l’aide forfaitaire Pôle emploi. Cette dernière étant plafonnée à 2 000 €. Celle-ci est versée en cas de conclusion du contrat de professionnalisation.

Le contrat de professionnalisation adulte étant un contrat de travail (CDI ou CDD). Il s’adresse particulièrement aux seniors de plus de 45 ans bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS). Il s’agit, pour rappel, de l’allocation versée aux chômeurs en fin de droits.

Notons que la conclusion du contrat de professionnalisation est impossible pour les bénéficiaires de l’Allocation de retour à l’emploi (ARE).

L’aide financière de 2 000 €, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, est annulée au cas où le poste a été vacant suite à un licenciement économique réalisé dans les 6 mois précédant l’embauche.

➡️ À lire aussi :   Primes pour les pompes à chaleur : Attention aux nombreuses arnaques !

En tout cas, le contrat de professionnalisation vous sera d’une grande aide si vous voulez acquérir de nouvelles compétences après une longue période de chômage.

Les aides destinées aux personnes âgées de 50 ans et plus

Pôle emploi met en avant différentes aides destinées aux seniors. Pour favoriser le recrutement, il finance des formations via deux dispositifs lancés en 2011 :

  • L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE)

Des mesures favorables aux demandeurs d’emploi (les seniors notamment). Ils peuvent, grâce à ces dispositifs, bénéficier d’une formation de 400 heures maximum (si une adaptation des compétences est nécessaire à l’exercice de leur prochain poste), et ce avant l’embauche. Si la formation est dispensée par un organisme de formation externe à l’entreprise, Pôle emploi peut verser jusqu’à 3200 € à l’employeur. Le montant de cette aide financière sera réduit à 2000 € pour une formation en interne.

Les aides destinées aux personnes âgées de 50 ans et plus

Les règles prévues par Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi plus âgés sont plus souples. Plus concrètement, les seniors de 50 à 52 ans jouissent d’une durée d’indemnisation maximale de 24 mois. Elle monte à 30 mois pour les personnes âgées de 53 à 54 ans ; cerise sur le gâteau, 6 mois supplémentaires leur sont accordés en cas de formation. La durée de cette indemnisation est de 36 mois (au maximum) pour les seniors de 55 ans ou plus.

➡️ À lire aussi :   Retraités : quels sont les meilleurs quartiers de la capitale pour les séniors ?

Pôle emploi assouplit davantage les conditions pour les seniors à partir de 53 ans. En effet, ils peuvent percevoir l’allocation chômage. Et, la période de référence, durant laquelle vous devez avoir travaillé au moins 6 mois, passe de 2 à 3 ans.

D’autres aides pour l’embauche des seniors

Une personne âgée de 50 ans ou plus peut choisir de percevoir l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) à la place de l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE). Elle peut prendre cette décision à tout moment, et ce même si elle n’a pas encore épuisé ses droits à l’ARE. Il s’agit d’une option avantageuse, surtout si ses droits au chômage sont peu élevés. L’ASS n’étant pas calculée sur la base de ses anciens revenus.

Le CDD senior figure également parmi les aides destinées aux personnes âgées d’au moins 57 ans. Il y a néanmoins deux conditions à remplir :

  • Être demandeur d’emploi depuis au moins 3 mois.
  • Être bénéficiaire d’une Convention de reclassement personnalisé (CRP). Il s’agit, pour rappel, d’un dispositif d’accompagnement renforcé proposé par Pôle emploi. Il est accordé aux salariés victimes d’un licenciement économique.

Bon à savoir : la durée du CDD Senior peut aller jusqu’à 36 mois (renouvellement compris).

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles