Immobilier

Découvrez comment faire baisser la taxe immobilière qui touche plus de 34 millions de contribuables

Découvrez comment faire baisser la taxe immobilière qui touche plus de 34 millions de contribuables

En France, il y a une taxe assez particulière qui va augmenter pour plus de 34 millions de contribuables. Il s’agit en l’occurrence de la taxe foncière, l’un des principaux impôts locaux. Bien qu’elle soit inéluctable en 2024, il est tout à fait possible d’abaisser son taux. Justement, voici quelques pistes à creuser.

Cette taxe va progresser pour plus de 34 millions de contribuables français !

La taxe foncière va augmenter pour plus de 34 millions de contribuables cette année. Cette mesure a été prise par les communes françaises en vue de faire face à l’inflation galopante. Elle pénalise surtout les propriétaires immobiliers. En 2023, cette taxe avait flambé en raison notamment de la révision de la base taxable ainsi qu’à celle du taux d’impôt.

Cette année encore, ce scénario va probablement se répéter. Si vous êtes déjà propriétaire d’un bien immobilier en France, vous ne pouvez pas échapper à la taxe foncière. Pour rappel, la taxe locale est fixée par les communes chaque année. D’autres paramètres sont retenus lors de son calcul comme l’assiette de la valeur locative cadastrale. Notons que celle-ci a été revalorisée de 7,1% à l’échelle nationale.

Selon les experts, 20% des communes françaises avaient voté une hausse des taux de la taxe foncière l’an dernier. En 2024, une nouvelle augmentation est prévue. Elle est estimée à environ 3,9 % au minimum. A l’évidence, la taxe foncière constitue la principale source de revenus des communes, surtout après la suppression de la taxe d’habitation.

➡️ À lire aussi :   La location meublée permet-elle réellement de payer zéro impôt ? Attentions aux pièges !

En fonction des besoins financiers des communes, la taxe foncière peut repartir à la hausse ou à la baisse. En principe, s’il y a beaucoup de sièges d’entreprise et/ou de particuliers, celle-ci devrait chuter.

D’après la DGFiP, le taux moyen de la taxe foncière ressort à 35,6% pour l’exercice 2023. Seules 14% des communes et 18,3% des intercommunalités avaient voté une augmentation de leur taxe foncière au-delà de la hausse prévue par le PLF.

Voici des pistes pour faire baisser cette taxe progressive !

Il est tout simplement impossible de supprimer la taxe foncière en 2024. Inutile de chercher des solutions miracles sur Internet, car il n’y en a pas. Tout ce que vous pouvez faire, c’est d’essayer de faire baisser le taux de cette taxe communale.

Parmi les pistes à creuser, citons notamment l’option de paiement mensualisé. Mais vous devez d’abord vérifier votre éligibilité aux dispositifs disponibles. Ils permettent généralement d’accéder à un abattement fiscal sur le montant de votre taxe foncière.

Si vous avez plus de 65 ans et moins de 75 ans au 1er janvier de l’année d’imposition, le fisc vous octroie un dégrèvement de 100€ de taxe foncière.

Bien évidemment, vous devez faire partie de la communauté des ménages aux revenus modestes pour jouir de cet avantage fiscal.

➡️ À lire aussi :   Attention à ces pièges lors de la vente de votre propriété !

Notons que le titulaire de l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) ou de l’ASI (allocation supplémentaire d’invalidité) bénéficient d’une exonération de la taxe foncière sur sa résidence principale. Si c’est le cas de votre parent, réjouissez-vous ! D’autant qu’il n’y a aucune condition de ressources retenue.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.