Déclaration IFI 2024 Ce que vous ignorez pourrait vous coûter cher !

Déclaration IFI 2024 : Ce que vous ignorez pourrait vous coûter cher !

La date limite de la déclaration des impôts se rapproche à pas de loup. Si vous êtes propriétaire de biens immobiliers dont la valeur est supérieure à 1,3 million d’euros, vous devez déposer la déclaration de l’impôt sur la fortune immobilière ou IFI. En cas d’omission, cela peut vous coûter cher. Explications !

Remplir la déclaration 2042-IFI

La déclaration de patrimoine doit se faire en parallèle avec celle des revenus. Pour cela, il est recommandé de cocher la case ØIF de votre déclaration d’impôt. Cette opération signifie tout simplement que vous allez déposer une 2042-IFI. Pour savoir si vous êtes concerné, il faut calculer la valeur de tous vos actifs immobiliers cela inclut :

  • Les terrains, les appartements, les maisons;
  • Les SCPI, SCI, etc;
  • La valeur de la quote-part dans le cadre d’une indivision;

Une fois que vous avez réuni tous les éléments, il suffit de les additionner et de déduire les emprunts relatifs à l’achat de bien soumis à l’IFI, les impositions (comme la taxe foncière ou autre) et les travaux. Si le calcul vous parait compliqué, n’hésitez pas à confier cette tâche à un professionnel comme un gestionnaire de patrimoine. Fortuny notamment, est une agence spécialisée dans la gestion de patrimoine et qui a déjà pu aider 3.000 clients dans ce domaine. Leurs conseillers ont pour rôle de proposer des aides, conseils et stratégies personnalisés selon les objectifs de chacun. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être en contact avec l’un d’eux.

Comment déterminer la valeur des biens ?

Sachez que vous devez prendre en compte leur valeur au 1er janvier de l’année de l’imposition. Même si vous ne comptez pas les mettre en vente, le calcul se fait en fonction de ce qu’ils pourraient valoir sur le marché. Si cela vous semble complexe, il est recommandé de vérifier les prix des biens similaires aux vôtres. Vous pouvez trouver les détails sur des bases de données disponibles via le site des impôts.

➡️ À lire aussi :   La taxe sur les héritages permet-elle réellement de rééquilibrer les chances ?

Abattement et exonération dont bénéficient les redevables

Il est important de souligner qu’une exonération est appliquée sur vos biens à usage professionnel. Si vous possédez en revanche une résidence principale, le taux de l’abattement arrive à hauteur de 30%. Cela s’applique uniquement si vous détenez le bien en direct. Pour ceux qui disposent de plusieurs logements, seulement l’un d’entre eux bénéficie de cet avantage.

L’évaluation du patrimoine se fait en fonction de l’échelle du foyer. Pour les concubins notoires soumis à une imposition commune, il faudra joindre la déclaration de l’IFI commune à celle des revenus de l’un d’entre vous. Veillez à bien cocher la case 9GL cette fois-ci. Si vous êtes mariés et que vous avez décidé de séparer vos revenus durant l’année du mariage, cochez la case 9GM.

Si votre enfant majeur est dans votre foyer fiscal, il devra déclarer lui-même son foyer IFI, notamment si son patrimoine va au-delà des 1,3 million d’euros. Il aura tout simplement à cocher la case 9GN. En outre, les parents ne doivent pas indiquer les biens de leurs enfants dans leur déclaration.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles