Cumul emploi-retraite : ouvrir un PER pour maîtriser sa fiscalité

Cumul emploi-retraite : ouvrir un PER pour maîtriser sa fiscalité

La retraite n’est pas toujours synonyme de cessation d’activité professionnelle pour les seniors. En effet, certaines personnes cumulent les deux statuts de retraité et employé. Cela leur donne ainsi accès à deux types de revenus, la pension (aussi bien la base que les complémentaires) et le salaire. Il faudra néanmoins faire attention, car cela peut engendrer une fiscalité assez lourde. Il existe heureusement des solutions qui permettent de réduire ses impôts de manière tout à fait légale. Voici toutes les informations utiles à ce sujet.

Cumul emploi-retraite : comment ça marche ?

Un assuré arrivé à l’âge de la retraite peut évidemment demander de toucher la pension qui est prévue à cet effet. Cependant, cela ne l’empêche pas de retrouver un autre emploi qui lui permettra de gagner un salaire en bonne et due forme. Il s’agit-là du dispositif de cumul emploi-retraite qui peut prendre plusieurs formes selon les cas.

En premier lieu, le cumul peut être intra-régime. Cela signifie ainsi que le régime de retraite auquel il est soumis et celui dans lequel se trouve son emploi sont les mêmes. Dans le cas contraire, il est plutôt question de cumul inter-régime.

Cumul emploi-retraite - comment ça marche

Par ailleurs, le cumul emploi-retraite peut également être soit intégral, soit partiel. En ce qui concerne la première forme, le citoyen peut ainsi percevoir sa pension à taux plein en plus de son salaire. Pour cela, il est nécessaire de remplir trois principales conditions :

  • Être légalement en âge de prendre sa retraite
  • Être éligible aux pensions sans décote
  • Avoir liquidé l’intégralité de ses droits
  • Si tous ces critères ne sont pas réunis, le cumul est alors plafonné. La limite peut néanmoins varier selon le régime ou le domaine d’activité.
➡️ À lire aussi :   Vous souhaitez épargner pour la retraite ? Ce qu'il faut savoir sur le PER !

Un risque de gonfler ses charges fiscales

Bien que le cumul emploi-retraite permette d’avoir plus de revenus à la fin du mois, les avantages peuvent être plombés par la fiscalité que cela engendrera. En effet, les deux montants qui s’additionnent sont susceptibles de placer le contribuable dans une tranche marginale d’imposition extrêmement élevée, parfois à plus de 35 %.

Cela n’est pas dû au fait que le retraité-salarié continue alors de cotiser, sans pouvoir en tirer des bénéfices dans le futur. Ainsi, pour un supplément dans le portefeuille de 100 €, juste 59, voir 55 € sera effectivement versés. Un véritable problème donc qui peut gâcher les efforts des seniors qui ont encore la force et le besoin de continuer à travailler. Il faut alors prendre certaines mesures pour éviter cette importante pénalité.

Le PER individuel : la solution pour baisser ses impôts

Habituellement, le PER individuel est un compte bloqué. Son propriétaire n’est censé pouvoir le toucher qu’à l’âge de la retraite. L’avantage de ce dispositif est sans doute l’absence de limite d’âge pour pouvoir en bénéficier. En effet, même après 62 ans, il est toujours possible d’en ouvrir un nouveau compte.

Il faudra ainsi verser, dans ce PER individuel nouvellement créé, les revenus supplémentaires engrangés grâce au cumul emploi-retraite. L’intégralité des sommes qui seront mises à l’abri au niveau de ce compte sera déduite des revenus imposables. Même si cela n’élimine pas complètement les impôts, cela aura néanmoins pour effet de baisser la tranche marginale du contribuable et donc alléger considérablement sa charge.

➡️ À lire aussi :   Obtenir une retraite anticipée pour incapacité ou maladie de travail

Le retrait à partir du PER pourra alors se faire à n’importe quel moment. Il est conseillé de le faire une fois l’arrêt défini de l’activité professionnelle. Le capital accumulé sera néanmoins fiscalisé, mais à un taux moins important. De plus, les fonds contenus dans un compte PERin seront directement transmis aux héritiers en cas de décès du retraité. Cela se fera sans aucuns frais ni droit de succession à payer.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles