Retraite

Cumul emploi-retraite 2024 : Qui sera impacté par le nouveau dispositif ?

Cumul emploi-retraite 2024 Qui sera impacté par le nouveau dispositif

Le cumul emploi retraite s’apparente à un nouveau dispositif en vigueur depuis l’automne 2023. Il est impératif de bien appréhender son fonctionnement afin d’en tirer un maximum d’avantages en 2024. Zoom !

Petit rappel sur les conditions de cumul emploi-retraite en 2024

Le dispositif cumul emploi-retraite s’adresse exclusivement à une certaine catégorie d’assurés. Il s’agit en l’occurrence de ceux qui reprennent une activité professionnelle après avoir liquidé leur retraite, à condition qu’ils soient partis à taux plein. Le cas échéant, vous bénéficiez du cumul emploi-retraite (intégral ou total) en couplant légalement pension de retraite et revenus professionnels.

Il y a, bien entendu, quelques règles à respecter. Et, elles varient en fonction de la date de départ à la retraite. Elles ne se valent pas pour ceux ayant été admis à la retraite avant le 1er septembre 2023 et pour ceux partis à la retraite à compter de cette même date. Les règles diffèrent également pour les personnes jouissant d’une pension de retraite à taux plein et pour celles qui n’en bénéficient pas.

Afin de bénéficier d’une pension de retraite de l’Assurance retraite à taux plein, il faut partir à la retraite entre l’âge minimum légal de départ à la retraite (62 ans) et 67 ans. Vous devez aussi avoir un nombre suffisant de trimestres d’assurance retraite, sauf si vous partez à 67 ans.

➡️ À lire aussi :   Cumuler l’Aspa et la pension de réversion : Voici comment faire !

Grâce au cumul emploi-retraite, vous pouvez vous constituer de nouveaux droits à la retraite, à condition d’exercer une activité professionnelle pendant votre retraite. En choisissant de retravailler pour votre dernier employeur, il faut respecter un délai de 6 mois après son admission à la retraite avant de reprendre cette activité. Cette règle s’applique uniquement aux personnes ayant pris leur retraite à partir du 1er septembre 2023.

Si vous êtes parti à la retraite avant le 1er septembre 2023, votre reprise d’activité professionnelle vous permet d’acquérir de nouveaux droits à la retraite depuis le 1er janvier 2023.

Zoom sur les différents paramètres pour le calcul de la nouvelle pension de retraite

Le montant de la nouvelle pension, issue du cumul emploi-retraite, est déterminé selon les conditions applicables à la pension du régime concerné. A titre indicatif, il faut avoir perçu 1 690,50 € brut pour valider un trimestre de retraite en 2023. C’est l’équivalent de 150 heures multipliées par le Smic horaire brut au 1er janvier 2023.

D’autres paramètres sont pris en compte lors du calcul de la nouvelle pension de retraite. En tête de liste figurent notamment les revenus. Pour un salarié, son salaire mensuel moyen est pris en compte. Il correspond aux cotisations versées entre la date à la quelle l’assuré a remplit les conditions du dispositif et celle de la fixation de la nouvelle pension. Elles permettent de valider au moins un trimestre.

➡️ À lire aussi :   Le classement des villes idéales pour la retraite

Pour un indépendant, le revenu annuel de l’année d’entrée en vigueur de la nouvelle pension sera retenu.

Dans tous les cas, cette nouvelle pension de retraite est limitée à 5% du plafond de la Sécurité sociale, soit 2 318,40 € par an ou 193,20 € par mois cette année.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.