CSG 2024 vos revenus vous permettent peut-être d'être exonéré !

CSG 2024 : vos revenus vous permettent peut-être d’être exonéré !

Créée en 1991, la CSG ou la contribution société généralisée est une taxe contribuant à la réduction du déficit de la Sécurité sociale. Appliquée sur certains revenus comme les indemnités de chômage, les salaires, les revenus des placements, les retraites ainsi que les gains, elle varie en fonction des situations des foyers.

Découvrez dans quel cas vos revenus vous permettent d’être exonéré.

CSG 2024 : zoom sur les revenus à ne pas dépasser

Instaurée par le gouvernement du Premier Ministre Michel Rocard, la CSG est prélevée directement à la source ou plus précisément sur les montants bruts de vos revenus. Le taux appliqué dépend toutefois de votre revenu fiscal de référence de 2022 sur l’avis d’imposition 2023.

Mais pas seulement ! Il dépend également de certains facteurs comme le lieu de résidence, les revenus et le nombre de parts fiscales. Pour bénéficier du taux de CSG à 3,8%, il est important de respecter les limites ci-dessous si vous habitez en métropole :

  • Pour une part fiscale : les revenus doivent être supérieurs à 12 230 et inférieurs ou égaux à 15 988 euros
  • Pour 2 parts : supérieur à 18 760 et inférieur ou égal à 24 526 euros
  • Pour 3 parts : supérieur à 25 290 et inférieur ou égal à 33 064 euros.
➡️ À lire aussi :   Les avantages fiscaux dédiés aux seniors que vous ignoriez !

Exonération de la CSG 2024 : les conditions de ressources

Comme indiqué précédemment, il est important de ne pas dépasser les plafonds des revenus pour bénéficier d’une exonération de la CSG 2024. Or, étant donné qu’ils sont indexés à l’inflation, ils ont été augmentés de plus de 5% par rapport aux seuils en vigueur l’année précédente.

Pour obtenir une exonération totale ou partielle, assurez-vous que vos revenus ne dépassent pas les 12 230 euros pour 1 part fiscale, 18 760 euros pour 2 parts fiscales et les 25 290 euros pour 3 parts fiscales.

Il existe une spécificité indéniable pour la base de calcul des taux de la CSG sur les retraités. Si vous avez déjà profité d’un taux réduit de 3,8% et que cette année votre RFR est au-delà du taux supérieur imposé, alors votre taux actuel sera maintenu au moins pendant une année ou plus en fonction de la situation.

C’est ce que l’on appelle le lissage des effets de seuil. Il est important de souligner que si la CSG a été prélevée sur vos pensions, elle peut être partiellement déductible de votre impôt sur le revenu.

Si le prélèvement s’élève à 3,8%, sachez qu’il est tout à fait possible de déduire entièrement ce taux de votre déclaration d’impôt de 2024. En revanche, si le prélèvement est de 6,6%, la déduction est de 4,2% contre 5,9% si vous avez été taxé à 8,3%.

➡️ À lire aussi :   5 ans d’attente pour que le plan d’épargne en actions PEA soit attractif
À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles