AVC

Crise cardiaque : Les signaux précurseurs des AVC à ne pas ignorer !

Les seniors sont souvent plus sensibles aux évènements médicaux graves comme l’infarctus du myocarde ou autres maladies cardio-vasculaires similaires. Ce sont des événements graves qui peuvent survenir sans avertissement. Toutefois, dans de nombreux cas, le corps envoie des signaux précurseurs notamment pour la détection des AVC. Être informé et reconnaître ces signaux peut réellement sauver des vies.

Les signaux neurologiques

L’un des signes les plus alarmants précédant un AVC est le changement soudain dans la fonction neurologique. Cela peut inclure des engourdissements ou une faiblesse du visage, du bras ou de la jambe, particulièrement d’un seul côté du corps.

Des problèmes de vision, tels que voir double ou une perte de vision soudaine dans un ou deux yeux, peuvent également être des indicateurs. De plus, une confusion soudaine, des problèmes d’élocution ou des difficultés à comprendre sont des symptômes clés.

Les signaux physiques

Les manifestations physiques sont parmi les signaux les plus courants précédant une crise cardiaque ou un AVC. Ceux-ci peuvent inclure une douleur ou un inconfort dans les bras, le dos, le cou, la mâchoire ou l’estomac.

Une douleur thoracique ou un inconfort qui durent plus de quelques minutes ou qui disparaît et revient peut être un signe d’alerte. De plus, des sensations inhabituelles comme des étourdissements, des nausées ou un essoufflement peuvent survenir.

➡️ À lire aussi :   Quelles sont les aides à domicile pour les personnes âgées ?

Difficultés d’équilibre et de coordination

Un manque brusque de coordination ou un équilibre instable peut être le résultat d’une perturbation de la circulation sanguine dans le cerveau. Des étourdissements intenses, une perte d’équilibre ou de coordination, ou un trouble de la marche sont des indicateurs essentiels d’un possible AVC.

Maux de tête sévères

Un mal de tête soudain et sévère, souvent décrit comme le « pire mal de tête de la vie », peut être un signe d’un AVC, en particulier s’il est accompagné de vomissements, de vertiges ou d’altérations de la conscience. Bien que tous les maux de tête ne soient pas indicatifs d’un AVC, il est crucial de consulter un professionnel de la santé si ces symptômes sont présents.

L’importance d’une intervention rapide

Reconnaître les signaux précurseurs d’un AVC peut véritablement sauver des vies. Chaque minute compte lorsqu’une personne subit un accident vasculaire cérébral. En effet, plus l’intervention est rapide, meilleures sont les chances de récupération. Dès l’apparition des premiers symptômes, il est crucial de contacter les services d’urgence. Cela permettra de minimiser les dommages au cerveau et d’améliorer considérablement les perspectives de rétablissement.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles