Consommation & Vie quotidienne

Controverse du Glyphosate : pourquoi les agriculteurs peuvent l’utiliser mais pas les particuliers

agriculteur-pulverise-produits-chimiques-champ-plantation-pommes-terre-augmentation-recolte (1)

Vous avez peut-être déjà entendu parler du Glyphosate. Il s’agit de l’herbicide le plus vendu à l’échelle internationale. Les particuliers ne peuvent pas en utiliser, contrairement aux agriculteurs. Pourquoi ?

Les agriculteurs sont autorisés à utiliser du Glyphosate, mais pas les particuliers : pourquoi ?

Utilisé dans le monde entier, Glyphosate fait l’objet de débats interminables. Le jeudi 16 novembre 2023, la Commission européenne avait statué pour une prolongation de 10 ans l’utilisation de cet herbicide dans l’Union Européenne (UE). Or, ce produit n’est pas sans danger l’environnement.

L’utilisation Glyphosate est aujourd’hui réservée aux agriculteurs. Les particuliers (les consommateurs), quant à eux, sont exclus de la liste. Il s’agit d’une décision controversée. D’autant que cet herbicide présente des dangers réels pour la santé et pour l’environnement.

Le Circ (Centre international de recherche sur le cancer) avait déjà mené une étude sur le Glyphosate en 2015. C’est ainsi que ce produit a été classé dans la catégorie 2A parmi les autres agents pathogènes. D’autres études ont prouvé l’existence d’un lien entre le Glyphosate et le lymphome non-hodgkinien (LNH). Rappelons que c’est un cancer pouvant se développer au niveau des organes telles que le tube digestif, les ganglions ou encore la peau. Le LNH peut entrainer la baisse globale de l’immunité (ou la fertilité).

➡️ À lire aussi :   Naviguer en toute sécurité ? voici comment éviter les arnaques lors d'achats en ligne

La vente, l’achat, l’utilisation et le stockage des pesticides de synthèse sont prohibés aux particuliers, et ce, depuis fin décembre 2018. Et pourtant, de nos jours, il est encore possible de s’en procurer sur Internet. Les produits à base de Glyphosate proviennent généralement d’autres pays (européens et étrangers).

En 2019, le groupe AGRICOH avait réalisé une étude portant sur environ 300 000 agriculteurs. Elle a révélé que l’exposition au Glyphosate augmente de 36 % le risque de développer le LHN.

De son côté, l’Agence européenne des produits chimiques (EchA) estime que le Glyphosate n’est ni cancérogène, ni mutagène, ni toxique pour la reproduction. Une idée partagée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Sur le site du ministère de la Transition écologique on peut lire : « Les collectivités ne sont plus autorisées à utiliser le glyphosate et les produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou des promenades accessibles ou ouverts au public. Font figure d’exceptions les produits utilisables en agriculture biologique, de biocontrôle et à faible risque ».

En France, la législation prévoit notamment une amende pouvant monter à 30 000 €, à laquelle s’ajoute une peine d’emprisonnement de 6 mois.

Des chiffres éloquents sur la commercialisation du Glyphosate en France !

Malgré les interdictions mises en place en France, des particuliers continuent de vendre et d’acheter illégalement du Glyphosate. Certains disent que la commercialisation de ce produit herbicide n’est pas bien encadrée. D’autres affirment le contraire.

➡️ À lire aussi :   La carte grise se digitalise : découvrez son nouveau format numérique

En tout cas, les chiffres sur la vente de produits contenant du Glyphosate sont éloquents. D’après des données recueillies en 2015, environ 5 milliards sont vendus chaque année par l’entreprise Monsanto.

Des données datant de 2016 révèlent des chiffres astronomiques  sur le Glyphosate. Elles proviennent notamment du ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire. Selon ses chiffres, 700 000 tonnes de produits Glyphosate sont commercialisés à l’échelle mondiale chaque année, dont 9 100 tonnes en France.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.