Maison / Jardin

Construire un bunker dans son jardin, une idée qui séduit de plus en plus de français!

Construire un bunker dans son jardin, une idée qui séduit de plus en plus de français!

Vous avez sans doute déjà entendu parler des bunkers, surtout si vous consultez les actualités quotidiennes. C’est une construction un peu insolite qui s’est beaucoup démocratisée ces dernières années. Sachez qu’il y a certaines règles à respecter pour concrétiser ce genre de projet.

La construction d’un bunker en France, c’est inédite, mais il y a des règles à respecter

En France, les bunkers ou les abris souterrains commencent à s’implanter sur le territoire français. C’est une construction ingénieuse et insolite qui séduit beaucoup de propriétaires. Bien entendu, il ne s’agit pas ici de construire des bunkers militaires. Le principe reste le même, mais avec des dimensions moins extrêmes.

Si vous êtes un adepte du « survivalisme », la construction d’un bunker dans votre jardin devrait vous plaire. En cas de guerre mondiale, votre abri souterrain pourrait sauver la vie de toute votre famille, Après tout, qui sait ce que l’avenir nous réserve.

En tout cas, certaines règles s’imposent lorsqu’il s’agit de construire un bunker en France. Elles diffèrent d’une commune à l’autre. Renseignez-vous bien auprès de votre mairie avant de poser la première pierre de votre construction.

Bien qu’il n’existe aucune loi spécifique encadrant la construction d’un bunker en France, des démarches administratives doivent être effectuées en amont. Les règles d’urbanisme applicables aux annexes de logement « enterré » sont retenues dans le cadre de ce type de projet.

➡️ À lire aussi :   Cette coupe de cheveux est à éviter après 50 ans d'après les coiffeurs et visagistes

Dans l’éventualité où votre bunker ou votre abri dispose d’une surface inférieure à 20 m², vous devez déposer une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Au-delà, vous aurez besoin d’un permis de construire en bonne et due forme.

S’agissant d’une installation soumise à la taxe foncière et à la taxe d’habitation, la construction d’un bunker doit faire l’objet d’une déclaration préalable auprès des services des impôts. Pour le Fisc, ces installations figurent dans la liste des constructions annexes de la maison.

D’autres points importants à retenir sur la construction d’un bunker en France

La construction d’un bunker requiert beaucoup de vigilance. Passez au crible la nature du terrain ainsi que sa surface. Assurez-vous bien qu’il n’y a aucune étendue d’eau dans le voisinage. Le cas échéant, le terrain peut devenir friable et instable. Sinon, vous pouvez y construire votre bunker à vos risques et périls.

Idéalement, un bunker doit être implanté dans un endroit déboisé. Les racines des arbres environnantes sont susceptibles d’endommager votre construction. Evitez de construire votre abri souterrain à proximité des bâtiments existants. Autrement, leurs fondations risquent de se fragiliser.

Concernant la profondeur de votre bunker, elle devrait se situer entre 5 et 15 mètres. C’est l’idéal pour créer un abri souterrain à la fois sécurisé et accessible. Pour plus de protection, entourez votre bunker de béton. Faites appel à une équipe professionnelle pour vous faciliter la tâche.

➡️ À lire aussi :   Vieillir en HLM : est-ce toujours possible ?

Pour bien appréhender les différentes règles applicables à la construction d’un bunker dans votre commune, consultez toujours le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre localité. C’est une excellente source d’informations fiables.

L'Echo des Séniors est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Julien

Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.