Comment obtenir son prêt bancaire pour un achat immobilier (Astuces faciles !)

Comment obtenir son prêt bancaire pour un achat immobilier cet été (Astuces faciles !)

Vous pouvez rencontrer des difficultés financières lors d’un achat immobilier. Heureusement, les offres de crédit des banques sont toujours alléchantes. Il y a bien entendu des conditions à remplir. Suivez nos conseils pour décrocher rapidement et facilement un prêt immobilier !

Réunir tous les documents nécessaires

Votre dossier de demande de prêt immobilier doit être complet pour être recevable auprès de votre banquier. Il y a en effet un certain nombre de documents à fournir :

  • Vos 3 derniers relevés de compte bancaire
  • Votre pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport, etc.)
  • Vos 3 derniers avis d’imposition
  • Vos 3 derniers bulletins de paie (si vous êtes salarié)
  • Vos 3 derniers bilans (si vous êtes indépendant)
  • Le tableau d’amortissement (si vous avez des crédits en cours)
  • Justificatif d’apport personnel (une attestation pour un contrat d’assurance-vie)
  • 1 copie de l’acte de donation (si vous avez acheté grâce à une donation)

Respecter le délai de réflexion

Les établissements prêteurs suivent tous un protocole bien défini pour l’octroi d’un crédit immobilier. Une ou deux semaines après la réception de votre dossier, vous devriez obtenir une réponse. L’offre de prêt vous sera communiquée au bout de trois semaines ou un mois. Ne l’envoyez pas immédiatement. Respectez le délai de réflexion obligatoire de 11 jours. Signez et renvoyez ensuite l’offre sur laquelle est indiquée la date de réception.

➡️ À lire aussi :   Assurance vie pour seniors : investir après 70 ans est-il rentable ?

Toujours consulter le TAEG en premier lieu

Il est imprudent de souscrire à un prêt immobilier sans connaître le TAEG (taux annuel effectif global). Consultez-le toujours en premier lieu. C’est une référence en matière de frais de dossier. Le TAEG représente en effet le véritable coût du crédit. Rien à voir avec le taux nominal, l’un des éléments sources de confusion.

Bien équilibrer la mensualité adaptée à son budget et le coût du prêt immobilier

La durée du prêt reste un élément important à prendre en compte. En raison, elle impacte beaucoup sur le coût de l’emprunt. Logiquement, un crédit long est plus cher. Explications, les intérêts sont déterminés selon le capital restant dû.

Notons que ce dernier diminue progressivement au fil des années. D’où la nécessité de bien équilibrer la mensualité adaptée à votre budget et le coût total de l’emprunt. Les acquéreurs immobiliers ont tendance à prolonger davantage la durée, car les intérêts sont faibles. N’oublions pas que la durée d’emprunt maximale est limitée à 25 ans (27 ans pour les constructions).

Ne pas négliger l’assurance emprunteur et la caution

L’assurance emprunteur n’est pas vraiment une obligation. Elle est néanmoins imposée par certaines banques, surtout pour les seniors de plus de 60 ans. Depuis le 1er juin 2022, les crédits inférieurs à 200 000 € (par emprunteur assuré) ne sont plus concernés par le questionnaire médical.

➡️ À lire aussi :   Dynamisez votre retraite avec le placement en crowdlending

Il y a aussi une caution demandée par les établissements prêteurs. Fournie par un organisme spécialisé, elle permet notamment d’éviter tout risque d’impayés. Cette caution coûte environ 2 800 €. Elle est restituée en partie en l’absence de défaut de remboursement.

À ne pas rater !

Ne ratez plus aucune opportunité et recevez les meilleures actualités par email.

Adresse e-mail non valide
Julien
Julien Delarche

Journaliste spécialisé sur l'actualité Senior et Investissement / Retraite.
Vous avez une idée d'article d'actualité ? Contactez moi, pour en discuter.

Voir tous ses articles